IFA 2014 : Toshiba approfondit sa stratégie Chromebook

ChromebookMobilitéPoste de travail
toshiba-chromebook-2

La firme japonaise officialise une version améliorée de son premier Chromebook lancé en début d’année. Au menu, autonomie allongée, châssis allégé et passage en Full HD pour l’écran IPS.

L’aventure Chromebook se poursuit chez Toshiba.

Le groupe japonais avait fait ses premiers pas dans cet univers en fin d’année 2013. A l’instar de Dell et d’Acer, il s’était engagé, sous la bienveillance de Google, à produire des modèles sur architecture x86. Officialisé au mois de janvier dans le cadre du CES de Las Vegas, son premier produit est  aujourd’hui commercialisé pour 279 euros TTC en France. Mais déjà, l’offre évolue : un successeur vient d’être présenté en amont du Salon de l’électronique de Berlin (IFA 2014).

D’une génération à l’autre, c’est toujours la même ligne directrice : le rapport performance par watt, avec une configuration type établie autour de composants basse consommation. On conserve ainsi le processeur Intel Celeron 2955U “Haswell” (bicoeur à 1,4 GHz) associé à de la mémoire vive “Low-Power” et à du stockage flash.

Le format 13,3 pouces (38,8 cm) reste d’actualité, mais si l’écran IPS est toujours livré de série avec une définition 1366 x 768 pixels, il existe désormais une option Full HD assortie de 4 Go de RAM, contre 2 Go pour la version standard. Autre amélioration : la connectivité Wi-Fi, qui supporte, sur ce nouveau modèle, la norme 802.11ac et ses débits théoriques de 1 Gbit/s. En revanche, toujours pas de modem 3G/4G.

Le stockage n’évolue pas non plus : 16 Go pour le SSD, avec 100 Go sur Google Drive pendant deux ans (payant au-delà) et un lecteur de cartes SDXC (jusqu’à 64 Go). Enfin, pas de changement sur la fiche technique au niveau des interfaces d’entrée/sortie : deux ports USB (dont 1 USB 3.0), une sorte HDMI et une prise combo casque/microphone.

Disponibilité européenne fixée au 1er trimestre 2015 pour ce Chromebook un peu plus léger et fin que son prédécesseur (1,35 kg contre 1,5 kg ; 19 mm contre 20 mm) et disposant d’une autonomie allongée (de 9 heures sur la première génération, on passe à 11,5 heures “selon les tests de Google”). Les tarifs ne sont pas encore gravés dans le marbre, sauf pour le marché américain : la version HD sera affichée à 249 dollars HT ; la version Full HD, à 329 dollars.

Le produit pourrait se positionner comme un concurrent des tablettes convertibles sous Android et Windows RT ou encore comme un client léger mobile low cost facile à gérer pour les entreprises, avec peu de maintenance : pas de mises à jour de Chrome OS à appliquer.

toshiba-chromebook-2

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur Chrome ?

Crédit photo : Toshiba


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur