IFA 2016 : le HTC One A9s a du mal à convaincre

MobilitéSmartphones
2 2

La firme taïwanaise HTC lève le voile sur le One A9s, une déclinaison du modèle original moins séduisant au regard des spécifications.

HTC a levé le voile sur le HTC One A9s, un smartphone Android de milieu de gamme, sur fond d’IFA 2016. Habillé d’un châssis métallique, il fait indéniablement penser au look iPhone 6. HTC avance son choix du métal pour l’élégance et la solidité, se targuant qu’il « a été conçu pour résister à des centaines de tests de chute et d’éraflures».

Un emballage élégant qui aura toutefois du mal à emballer le chaland si l’on s’attarde sur les spécifications du terminal mobile. On trouve certes un détecteur d’empreintes digitales, dont la présence en façade est à saluer. Disposé directement sous l’écran, il permet notamment de déverrouiller le smartphone ou bien des applications protégées par HTC Boost+, une suite d’outils pour « optimiser la sécurité, la confidentialité et la performance de votre téléphone ».

Si certains escomptaient un upgrade matériel par rapport au HTC One A9 sorti en octobre 2015, ils vont faire la soupe à la grimace.

Pour l’affichage, la qualité baisse. On passe d’un écran AMOLED 1080p à une dalle moins raffinée Super LCD 720p.

Exit le SoC (System on Chip) Qualcomm Snapdragon 617 qui cède sa place à la puce mobile Helio P10 de MediaTek. Aucune amélioration donc à espérer sur ce volet puisqu’il s’agit dans les deux cas d’une configuration avec processeur à 8 coeurs Cortex-A53.

Seuls les GPU diffèrent avec l’Adreno 405 pour la puce de Qualcomm et le processeur graphique ARM Mali-T860MP2 du côté du fabricant taïwanais.

Oubliez le « s » et retenez le vrai HTC One A9

On regrettera aussi que HTC aligne la quantité de RAM sur la quantité de mémoire flash interne (2 Go / 16 Go et 3 Go / 32 Go). Lot de consolation : la présence salutaire d’un port microSD supportant des cartes allant jusqu’à 2 To.

Pour le reste, la batterie gagne 150 mAh de capacité à 2300 mAh mais reste malgré tout faiblarde pour un appareil avec écran de 5 pouces et support de la 4G LTE de catégorie 6. Au registre des chiches améliorations, il y a bien le capteur photo principal qui passe de 4 mégapixels à 5 mégapixels (le capteur photo principal reste, lui, inchangé à 13 mégapixels).

La connectivité passe par ailleurs par les supports du NFC, Bluetooth 4.2 et Wi-Fi b/g/n. HTC fait donc l’impasse sur le Wi-Fi ac mais également sur l’USB Type-C.

Avec une disponibilité en novembre prochain au tarif de 299 euros, le HTC One A9s aura bien du mal à convaincre, d’autant plus qu’on trouve désormais le HTC One A9 à moins de 250 euros sur le Web.

HTC-One-A9s

(Crédit photos : @HTC)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur