iGo gâte ses casques audio à l’américaine

MobilitéRéseauxVoIP
Casque iGo

iGo intègre à sa dernière série de casques audio une nouvelle génération de batteries rechargeables et un adaptateur Skype destiné à un basculement instantané entre musique et voix sur IP.

Géniteur d’une énième gamme de casques audio dont les appellations respectives reprennent celles de métropoles nord-américaines, iGo innove en jouant sur deux tableaux : la musique et la voix sur IP (VoIP).

Il y adjoint un concept original : des batteries alcalines rechargeables dont la durée de vie avoisine les 7 ans.

En accord avec sa politique pro-environnementale, le constructeur basé outre-Atlantique dépasse le simple exercice de l’écoute pour s’investir d’une mission de remise au goût du jour de piles rechargeables qui n’ont jamais réellement percé.

Le grand public se montre en effet globalement réticent à l’alimentation de terminaux compatibles via des piles réutilisables, leur préférant des équivalents jetables.

L’adoption de tels auxiliaires d’alimentation est rarement le fait d’une pleine volonté de la part du consommateur, si bien que seules subsistent les solutions intégrées, dans les smartphones et les tablettes, entre autres.

A 7,99 euros les quatre alcalines longue durée et non-toxiques, la démarche d’iGo pourrait contribuer à changer la donne, dispensant notamment l’usager de ces multiples et fastidieux rechargements.

Des conclusions peut-être un tantinet trop hâtives, tant les bons services supposés d’un tel dispositif restent à démontrer. Il n’empêche que l’intention est louable.

Et le concept alentour de prendre forme sous l’égide d’une convergence sans concession entre plaisir d’une liste de lecture et agrément d’une conversation téléphonique sur smartphone.

A cet effet, les quatre casques marqués de l’estampe de leur fabricant embarquent un microphone doublé d’un adaptateur Skype, pour un basculement matériel entre détente musicale et appels subits.

Ambassadeur d’une gamme tarifaire à l’image d’une singularité qui se paie au prix fort, le dénommé City est disponible chez les principaux revendeurs, pour 99,90 euros.

Au contraire de représentants de la série Miami (29,90 euros) dont il fait office de mentor, ce périphérique dit “haut de gamme” isole du bruit extérieur.

A ce même titre, il se différencie des supra-auriculaires (24,90 euros) et des intra-auriculaires (16,90 euros).

Un exemplaire du modèle City devrait bientôt investir l’antre d’ITespresso.fr, pour un test de mobilité grandeur nature ponctué d’une conclusion : ces nouvelles piles rechargeables valent-elles ce que leur vante iGo ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur