Ikoula renouvelle son portefeuille de serveurs dédiés

CloudEntreprise
Ikoula serveurs dédiés Intel Xeon

Ikoula consolide son offre de serveurs physiques dédiés avec des configurations en Intel Xeon, sous Windows ou Linux, prenant notamment en charge la virtualisation et le RAID matériel.

Ikoula met à contribution son data center implanté à Reims et dégaine une nouvelle offre de serveurs physiques dédiés, équipés en processeurs Intel Xeon, sous Windows ou Linux.

Les principales promesses s’expriment en termes d’Hyperthreading (doublement des coeurs logiques), de virtualisation, de RAID matériel (protection des données par réplication) et de stockage “de classe Enterprise”.

Un ensemble proposé sur le modèle de l’abonnement mensuel, avec des configurations destinées à répondre à des usages intensifs.

Pour 129,99 euros HT par mois, le modèle IK-1230 NG intègre un processeur Intel Xeon E3-1230, composant quadricoeur cadencé à 3,2 GHz (3,6 GHz en mode Turbo) et associé à 32 Go de mémoire vive DDR3.

Qu’il s’effectue sur disque dur (2 x 2 To) ou SSD (2 x 240 Go), le stockage est organisé en RAID matériel, sur un contrôleur Dell PowerEdge H200 (PCIe 2.0).

S’y adjoint une carte d’interface iDRAC 6, également issue du catalogue de Dell, et qui permet, par commutateur KVM IP, de contrôler le serveur à distance.

La console d’administration Web Dell OpenManage remplit le rôle d’intermédiaire, avec un accès au BIOS, un système de captures d’écran, une compatibilité Active Directory, mais aussi une commande d’alimentation (réinitialisation, extinction).

Pour 189,99 euros HT par mois, on passe en Xeon E5-2420 (6 coeurs à 1,9 GHz/2,6 GHz en Turbo), avec 4 disques de 1 To ou 4 SSD de 180 Go en RAID 10 et une carte d’interface PowerEdge H310.

Le dernier palier à 219,99 euros HT double la RAM à disposition (64 Go DDR3). Le stockage atteint 8 To sur 4 disques durs ou 960 Go sur 4 SSD.

Parmi les prestations incluses sans surcoût, un support technique en 24/7 par mail et un extranet pour la gestion unifiée du serveur : contrôle d’activité globale, statistiques de trafic en entrée-sortie…

En cas de défaillance, Ikoula orchestre un transfert de charge vers un autre serveur physique. Il est toujours possible d’amorcer le système via une image située côté client.

A noter cependant que les tarifs indiqués sont applicables pour un OS Linux (Ubuntu 12.04, Debian 6, CentOS, etc.)

Windows Server 2008 R2 Web Edition entraîne un surcoût de 19 euros par mois ; une contribution qui atteint les 29 euros avec la mouture Standard. Pour Windows Server 2012, c’est 39 euros (115 euros pour la déclinaison Data Center).

Autres options, une IP supplémentaire pour 2,50 euro et la sauvegarde avec iDera, de 25 à 315 euros par mois, pour des paliers de 10 Go à 1 To.

Ikoula se propose également d’assurer, à plusieurs degrés, la surveillance, la supervision, voire l’infogérance complète du serveur, avec notamment du reporting ou l’allocation sur mesure des ressources.

serveurs dédiés Ikoula

——– A voir aussi ——–
Quiz ITespresso.fr : armé pour choisir le bon microprocesseur ?

Crédit photo : kubais – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur