Iliad (Free) se finance via un emprunt obligataire

BourseEntrepriseOpérateursRéseaux
iliad-free-emprunt-obligataire
3 8

Pour financer son développement, le groupe Iliad de Xavier Niel a placé un emprunt obligataire de 650 millions d’euros « avec succès ».

Le 26 novembre, Iliad a placé « avec succès » un emprunt obligataire de 650 millions d’euros, d’une durée de 7 ans (échéance au 5 décembre 2022) et présentant un coupon annuel de 2,125%.

Ce mode de financement a été sélectionné plutôt que le recours au crédit bancaire.

Cette opération a été « largement » sursouscrite, avec plus de 2 milliards d’euros de demandes des investisseurs, précise le groupe de Xavier Niel.

Le groupe Iliad (Free) justifie cette manœuvre à plusieurs titres : profiter des « conditions de marché favorables », « diversifier ses sources de financement » et « allonger la maturité de sa dette ».

Iliad réaffirme ainsi sa « stratégie d’opérateur intégré » et sa « politique d’investissement rentable » dans les réseaux très haut débit fixe et mobile.

Il vient de débourser 932,7 millions d’euros pour l’attribution de 10 MHz duplex dans la 700 MHz à l’issue de la procédure d’enchères supervisée par l’ARCEP.

Mi-2012, le groupe de Xavier Niel avait obtenu un financement de 200 millions d’euros de la part de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l’accompagner dans le déploiement de la fibre.

Vendredi soir (27 novembre), le titre Iliad perdait 0,17% à 201,45 euros à la Bourse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur