iMac : passionné ou remboursé !

Mobilité

Apple France expérimente une offre commerciale destinée à ceux qui n’ont pas encore franchi le pas pour passer au Mac. La promesse est claire : réussir à passionner l’acheteur ou bien le rembourser s’il s’avère déçu ! La proposition court jusqu’au 15 octobre 2001.

Apple France parie sur les derniers iMac : la filiale de Cupertino est si sûre de pouvoir convaincre les acheteurs de ses produits qu’elle s’engage à les rembourser si toutefois ils ne tombaient pas éperdument amoureux de leur iMac ! Cette offre, dont la période de validité s’étend du 3 septembre au 15 octobre, tombe au moment de l’Apple Expo, qui se déroulera fin septembre et dont la couverture médiatique a de bonnes chances d’être importante en raison de la mise en avant de Mac OS X qui ne manquera pas d’y être réalisée. Les premiers “grands logiciels” devraient en effet y faire leur apparition. Elle s’effectue également alors qu’Apple propose un ensemble de logiciels additionnels pour accompagner les iMac dévoilés en juillet dernier à MacWorld New York (voir édition du 16 août 2001).

“Par le biais de cette opération, nous souhaitons offrir au grand public la possibilité d’accéder à l’informatique et d’exprimer sa créativité via nos technologies et applications. Cette opération reflète la confiance que nous mettons dans nos produits. Nous espérons ainsi convaincre le plus grand nombre d’utilisateurs”, indique le DG d’Apple France, Jean-René Cazeneuve. Le remboursement, s’il devait intervenir, verra le décompte d’une somme de 150 francs pour frais d’administration et de gestion. Le pari n’est pas mince : l’iMac est toujours considéré comme une des machines les plus simples pour accéder à l’Internet ou aux avancées du “mode de vie numérique” tel que le prône Apple (connexion de lecteurs MP3, d’appareils photo numériques ou de caméras vidéo digitales?). Mais la machine souffre également d’une image “désuète” en raison de sa longévité sur le marché informatique, et cela bien que ses performances – tout à fait honorables – ne soient pas mises en cause. La rumeur d’une mise à jour majeure (voir édition du 4 mai 2001) fait de l’ombre à cette respectable machine, qui est considérée dans le même temps comme le sauveur de Cupertino ! Il n’en reste pas moins vrai que l’iMac, même dans ses dernières configurations, fait toujours recette puisqu’il est classé dans les 20 meilleures ventes au Japon, les modèles de milieu et d’entrée de gamme se rangeant respectivement aux 14e et 19e rangs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur