iMovie, la vidéo numérique selon Apple

Mobilité

Avec iMovie, le logiciel de création vidéo que lance Apple, le montage vidéo des dernières vacances devient un jeu d’enfant.

Avec iMovie, le nouveau logiciel d’Apple, les acquéreurs de l’iMac DV (pour Digital Vidéo) vont pouvoir se transformer en vidéastes amateurs. iMovie est déjà préinstallé dans ces iMacs, lesquels, équipés d’une prise FireWire reconnaissant le plug-and-play, n’attendent plus que de recevoir les images en provenance de caméscopes numériques.

iMovie est une trousse à outil complète : de la capture des images en passant par l’envoi du film obtenu sous forme de fichier joint à un destinataire Internet, il gère tout.

L’interface, dans la grande tradition d’Apple, a fait l’objet d’un soin tout particulier : toutes les fonctions sont visibles sur le même écran, même les commandes pour piloter le caméscope. Une fois ce dernier branché, on peut l’oublier car la prévisualisation et les réglages se feront à l’écran. Lors du transfert, qui s’opère en tout numérique sans détérioration du signal, le logiciel va détecter lui-même les différentes scènes, et les couper en différentes séquences.

L’édition à proprement parler a été pensée pour apporter le plus de souplesse possible : tout se passe par glisser-déposer ou couper-coller, aussi bien pour les séquences que pour les titres ou les sons. Ces derniers sont aussi à l’honneur, puisque tout est permis : ajouter des effets spéciaux, des voix off ou encore des musiques provenant de fichiers sons ou de disques… Pour les séquences, une procédure de rognage permet de jeter les transitions mal faites. A noter qu’une bibliothèque de fonds, d’effets sonores et de musiques est disponible sur le site d’Apple.

Il est bien sûr également possible d’illustrer les films par des incrustations de textes. Des dizaines de styles et de couleurs sont disponibles, avec les classiques effets de transitions, et de réglage de la vitesse d’affichage.

Enfin, une fois le film terminé, les fonctions d’exportation d’iMovie sauront faire de l’oeuvre un fichier Quicktime, publiable sur le Net, ou que l’on pourra diffuser par e-mail. Le film peut aussi être renvoyé vers le caméscope, afin d’être projeté sur un écran de télévision classique.

Sans atteindre les capacités des logiciels professionnels, iMovie constituera une excellente initiation au montage vidéo. Mais un utilisateur exigeant aura très certainement envie d’exploiter plus avant les capacités de son iMac, et de passer à des logiciels de plus grande envergure, tel le Premiere d’Adobe.

Pour en savoir plus : iMovie sur le site de Apple (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur