Impôts.gouv.fr indisponible compte tenu de l’afflux de requêtes

Mobilité

Le portail fiscal est inacessible à certaines heures à cause du nombre important de visiteurs. La rançon du succès, tempère le porte-parole du gouvernement.

“www.impots.gouv.fr est indisponible en raison d’un afflux très important de consultations”. Les visiteurs du portail fiscal sont accueillis par ce message d’avertissement dès la page d’accueil. Cette surcharge d’affluence affecterait essentiellement les espaces d’informations fiscales. Le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (Minefi) indique toutefois que les espaces de télédéclarations restent entièrement accessibles.

Dans son édition du 31 mars, Libération a tiré en premier la sonnette d’alarme concernant l’afflux de visiteurs. Interrogé par le quotidien, un informaticien rattaché aux services des impôts de Bercy et syndiqué à la CGT estime que le portail est “face à un problème de réseau par manque de bande passante”.

Jeudi, le ministre délégué du Budget Jean-François Copé a effectué une visite au centre informatique de Noisiel (Seine-et-Marne) qui centralise les déclarations. Le porte-parole du gouvernement a reconnu qu’il existait des “embouteillages” sur le portail fiscal depuis le week-end de Pâques. Ce même jour, le Minefi a annoncé qu’il venait d’enregistrer la millionième télédéclaration de l’impôt sur le revenu pour la campagne 2005.

Rappelons que le gouvernement s’est fixé comme objectif de parvenir à une fourchette de 1,5 à 2 millions de télédéclarations pour cette année. Les internautes disposent d’un délai supplémentaire pour déclarer leurs revenus en ligne (12 avril pour la zone A, 19 avril pour la zone C et 26 avril pour la zone B) avec une ristourne de 20 euros à la clé (voir article du 17 mars 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur