Impression 3D : une étincelle venue d’Autodesk

Cloud
autodesk-imprimante-3d

L’éditeur américain, spécialisé dans les logiciels de conception numérique, annonce le lancement imminent de Spark, une plate-forme ouverte destinée à standardiser l’expérience d’impression 3D.

Difficile de rater le coche : l’impression 3D est l’une des tendances majeures de la planète high-tech. Les éditeurs prennent tour à tour position sur ce marché naissant qui pourrait peser – selon les analystes – plus de 3 milliards de dollars à l’horizon 2016.

L’une des dernières initiatives en date revient à Adobe, qui a mis à jour la version cloud de son logiciel d’imagerie Photoshop pour automatiser la fabrication d’objets en trois dimensions. Son compatriote Autodesk réplique en lançant une plate-forme ouverte baptisée Spark (“étincelle” en français). Celle-ci a pour objectif d’établir un “nouveau standard en matière d’expérience utilisateur”. Notamment en dispensant des réglages fastidieux généralement nécessaires pour assurer la compatibilité avec différentes imprimantes : taille du filament, température de chauffe, volume exploitable, nivellement du plateau d’impression, etc.

Concepteurs de produits, développeurs et experts en sciences sont invités à apporter leur contribution. Des licences seront librement proposées aux fabricants afin qu’ils intègrent la plate-forme dans leurs imprimantes actuelles et futures. Cette osmose entre logiciel et matériel vise à fiabiliser la chaîne de l’impression 3D dans son ensemble, de la création à l’optimisation de modèles en passant par la visualisation.

Autodesk cherche également à élargir la gamme de matériaux compatibles (différentes couleurs, divers niveaux de rigidité…) pour renforcer le réalisme des prototypes tout en étendant le spectre des objets finis réalisables. L’imprimante 3D conçue pour l’occasion constituera un modèle de référence à l’intention des constructeurs. Tout son design sera rendu public.

Considérée par Barack Obama comme l’une des technologies-clés pour “réindustrialiser l’Amérique”, l’impression 3D fait également partie des 34 axes de développement définis l’année passée par le gouvernement Ayrault dans le cadre de son plan de “reconquête industrielle”. La révolution s’accélère, laissant entrevoir des applications dans la médecine, la robotique, le modélisme, la mécanique… et plus prosaïquement, la vie quotidienne.

Imprimante 3D Stratasys Objet500 Connex3

Image 1 of 6

Matériaux et couleurs
L'Objet500 Connex3 est la première imprimante 3D capable de mêler différents matériaux et plusieurs niveaux de rigidité.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’impression 3D ?

Crédit photo : Autodesk


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur