Impression 3D : Staples sélectionne Sculpteo comme partenaire sur Internet

E-commerceMarketing
impression-3D-alliance-sculpteo-staples
4 10

Aux Etats-Unis, Staples.com (fournitures de bureau) compte vulgariser l’impression 3D en s’appuyant sur le savoir-faire du Français Sculpteo.

En collaboration avec Sculpteo, Staples, fournisseur leader dans les fournitures de bureau, lance une plateforme d’impression 3D en ligne destinée aux petites entreprises et aux consommateurs.

Celle-ci permettra de télécharger leurs propres conceptions 3D ou d’en sélectionner une parmi un large choix de modèles.

Le service sera accessible mi-septembre sur Staples.com.

C’est une nouvelle référence client importante Sculpteo.

Derrière le nouveau service en ligne de Staples.com, on trouve la plateforme de fabrication d’objets en impression 3D sur demande de la start-up française.

Depuis 2013, Staples monte en puissance dans l’impression 3D. L’enseigne propose déjà un service d’impression 3D avec des imprimantes MakerBot ou Stratasys dans certains points de vente physique aux États-Unis.

Mais cette fois-ci, Sculpteo prend en charge le volet Internet pour le compte du fournisseur dans les fournitures de bureau.

Concrètement, il sera possible de soumettre leurs propres fichiers 3D, de personnaliser des designs et de disposer d’une visionneuse 3D pour la prévisualisation des créations.

« La plateforme permet aux utilisateurs novices de s’essayer à l’impression 3D », estime Behzad Soltani, vice-président des services e-commerce pour Staples Inc, cité dans le communiqué.

« C’est une période charnière pour l’impression 3D dans le commerce de détail », estime Clément Moreau, DG de Sculpteo.

C’est l’un des co-fondateurs de la start-up avec Eric Carreel (que l’on retrouve derrière d’autres start-up comme les objets connectés Withings) et Jacques Lewiner.

Sculpteo, qui évolue entre Paris et San Francisco, a levé 5 millions d’euros en avril 2015 auprès de XAnge Private Equity (filiale de la Banque Postale) et Creadev (fonds d’investissement contrôlée par la famille Mulliez, propriétaire de l’enseigne Auchan).

La start-up a noué des partenariat avec Amazon, eBay, Auchan, Intermarché, Orange, La Poste et plus récemment HP (à travers le modèle de PC Sprout dédié aux créatifs et spécialistes du design 3D).

L’impression 3D va-t-elle devenir une prestation banalisée proposée par les spécialistes des fournitures de bureau ?

En début d’année, Staples avait annoncé son intention d’acquérir son concurrent Office Depot mais l’autorité antitrust veille aux Etats-Unis. En France, Staples est présent à travers le site JPG.fr.

En savoir plus sur http://www.itespresso.fr/impression-3d-le-francais-sculpteo-leve-5-millions-deuros-92767.html


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur