Impression : Apple rachète une licence CUPS

Cloud

La firme de Cupertino a pris une licence du logiciel d’impression sous Unix, CUPS d’Easy Software Products. De quoi permettre à Apple de poursuivre plus rapidement le développement de son système d’exploitation dont les fonctions achoppaient sur les capacités d’impression.

Véritable standard dans le monde Unix et Linux, le logiciel de gestion d’impression CUPS permet notamment de naviguer sur les réseaux locaux à la recherche d’imprimantes Unix ou Windows. Plutôt que de développer elle-même un tel service pour Mac OS X, Apple a préféré racheter une licence de CUPS auprès d’Easy Software Products. Basé sur le protocole IPP (Internet Printing Protocol ? protocole d’impression par Internet), il réunit nombre d’autres protocoles utilisés sur les réseaux d’ordinateurs du monde entier, tels SMB (Server Message Block), AppSocket, ou bien encore LPD (Line Printer Daemon). L’application permet également d’utiliser des imprimantes non-PostScript, et propose des pilotes fournis pour des imprimantes HP, Epson ou Oki. Vrai que Mac OS X a encore du retard dans ce domaine (voir édition du 17 décembre 2001).

Jusqu’à présent, seules les imprimantes réseaux compatibles AppleTalk étaient détectées par Mac OS X. La fonction de recherche d’imprimantes sur réseaux locaux est tout particulièrement attendue par les utilisateurs de Mac OS X. La rumeur veut que la version 10.2 de Mac OS X dispose, enfin, de cette possibilité en standard. Selon Think Secret, le sous-système d’impression de l’X permettrait d’obtenir un meilleur support pour les imprimantes haut de gamme. Le choix d’une licence de CUPS, est un pas supplémentaire pour faciliter l’adoption des Mac en entreprises. Les capacités du moteur Quartz et l’utilisation de PDF pour une meilleure restitution des polices de caractère (qui s’avère être des polices fournies par Agfa et non plus par Adobe) et pour une meilleure restitution des pages, font partie des éléments de poids dans le choix de l’adoption de Mac OS X (voir édition du 29 mars 2000). La fonction d’impression vient améliorer la chaîne de restitution. La licence de CUPS permet de plus à Apple de ne pas monopoliser ses développeurs sur des sous-systèmes qui ont déjà été développés ailleurs que dans ses murs. Un bel effort de la firme qui n’avait pas habitué ses observateurs à aller chercher de l’aide à l’extérieur. De quoi faire bonne impression ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur