Les imprimantes Canon Pixma s’essaient au cloud

EntrepriseImprimantesMobilitéPoste de travail
Canon Pixma imprimante jet d'encre PME

Canon accentue sa présence commerciale sur le marché des petites entreprises avec quatre imprimantes jet d’encre multifonctions bon marché, orientées haute qualité aux dépens de la vitesse d’exécution.

A l’heure de rafraîchir sa gamme d’imprimantes multifonctions jet d’encre Pixma, Canon appréhende la problématique du BYOD et du nomadisme des salariés.

Parmi ses quatre modèles MX395, MX455, MX525 et MX925 (qui prennent la suite des MX375, MX435, MX515 et MX895 lancées au printemps 2012), trois répondent tout particulièrement à cette logique, connectées sans fil et liées au cloud.

Une offre éclectique prend forme, de 60 à 180 euros TTC, au gré de paliers qui diffèrent essentiellement en termes de connectivité, d’interface utilisateur et de fonctionnalités d’impression.

Points communs à ces quatre Pixma, une fonctionnalité de télécopie et une compatibilité avec les consommables XL, qui offrent trois fois plus d’autonomie que les cartouches standard, pour un coût à la page inférieur.

Le mode Full HD Move Print se généralise lui aussi. Il gère l’extraction et l’impression en haute qualité d’images à partir de vidéos. S’y adjoint un connecteur vers le cloud, pour lancer des tâches à distance.

En entrée de gamme, la MX395 (environ 60 euros) dispose d’un chargeur de 30 feuilles.

En utilisation normale (qu’il convient de situer à 300 dpi), le débit à taux de remplissage quasi intégral avec une variété de blocs textuels, images et graphes atteint les 8,7 pages par minute en teintes de gris et tombe à 5 pages en couleur.

La résolution monte à 4800 ppp, avec des gouttelettes de 2 picolitres, garantes d’un rendu appréciable en bureautique comme en photo.

En local ou vers le cloud, et jusqu’en 1200 x 2400 ppp, la numérisation requiert a minima 23 secondes par document A4.

Les fichiers scannés par ce biais sont enregistrables directement sur un emplacement réseau ou dans une messagerie électronique.

Parmi les limitations, on relèvera l’absence de recto-verso en sortie et l’indisponibilité d’une interface réseau.

En outre, il est question d’une autonomie contenue à 180 pages, en noir comme en couleur (600 impressions standard en noir XL).

Canon Pixma MX455

Des manques que compense pour partie la MX455 (environ 80 euros), avec sa connectivité Wi-Fi (compatible Apple AirPrint) et sa numérisation directe vers des périphériques USB, à 9,7 IPM en noir et blanc (5,5 en couleur).

Pour environ 100 euros, la MX525 propose la même cadence, mais elle s’enrichit d’une interface Ethernet, du support de Google Cloud Print et d’un écran TFT non tactile de 6,2 cm.

En tête de catalogue, la MX925 (environ 180 euros) embarque un afficheur de 7,5 cm. Un module XXL peut s’y greffer, avec 5 réservoirs séparés et une autonomie de 1000 pages, entre 10 et 15 IPM. D’où la présence, en entrée, d’un double bac de 250 feuilles.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : vous vous y connaissez en imprimantes ?

Crédit photos : Canon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur