In App Purchase : Apple veut se réconcilier avec les éditeurs de presse

Cloud
appstore-applications

Pour calmer la colère des éditeurs de presse, Apple vient de décider d’assouplir les règles d’utilisation de son système maison d’abonnement In App Purchase dédié à l’App Store.

Pas de pitié pour les applications ! Depuis cet hiver, Apple a mis en place sur l’App Store son système de paiement et d’abonnement In App Purchase.

Ainsi, les applications figurant au catalogue de l’App Store doivent faire appel au système In App Purchase de la « marque à la pomme » pour l’achat « de contenus, de fonctionnalités ou de services depuis ces applications […] ». Ce système oblige donc la presse à ne proposer des abonnements de journaux que via iTunes, en permettant à la « marque à la pomme » de se rémunérer au passage sur ces ventes, en touchant 30%du prix de vente d’un abonnement.

En effet,  les éditeurs de presse ne peuvent plus proposer sur iTunes ou sur l’App Store des possibilités d’abonnement depuis un site Web.

Des pratiques qui révoltent les éditeurs en ligne

Alerté par cette vindicte, Apple a décidé de calmer le jeu, en autorisant désormais les éditeurs de presse à fixer librement les prix de vente des abonnements à leurs journaux et magazines.

Les éditeurs sont aussi autorisés à délivrer aux possesseurs d’un iPhone ou d’un iPad des contenus payants accessibles en dehors de l’application App Store, par exemple depuis le site Web l’éditeur de presse, à condition qu’il ne soit intégré ni lien ni bouton spécifique dans l’application en question.

Bonus supplémentaire : la firme de Cupertino a souligné qu’elle ne percevrait plus de commissions sur les abonnements achetés délivrés par les éditeurs de presse  hors App Store.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur