Indiegogo ajoute les ICO à son portefeuille crowdfunding

EntrepriseLevées de fonds
indiegogo-ico

Indiegogo commence à lister des ICO effectuées sur une plate-forme montée avec un spécialiste de l’equity crowdfunding. Signe de financiarisation du secteur ?

Les ICO, un secteur en voie de professionnalisation ?

Paul Bougnoux répondait par l’affirmative la semaine passée dans le cadre d’un événement dédié à ces levées de fonds « new age » qui ont drainé, essentiellement en crypto-monnaies, l’équivalent de près de 4 milliards de dollars depuis le début de l’année.

Le président de la banque d’affaires Largillière Finance évoquait l’arrivée progressive d’acteurs financiers dans cette industrie émergente lancée par des start-up innovantes.

L’initiative d’Indiegogo illustre la tendance.

La plate-forme de financement participatif d’origine californienne commence à lister des ICO organisées sur un portail monté en partenariat avec MicroVentures, spécialiste de l’equity crowdfunding enregistré auprès du régulateur financier américain.

Baptisé First Democracy VC, le portail en question était né l’an dernier, dans la lignée de l’entrée en vigueur d’une disposition du « Jumpstart Our Business Startups Act », texte adopté sous l’administration Obama pour faciliter l’accès au financement des PME et des jeunes pousses par les particuliers.

Un habitué d’Indiegogo

En un an d’activité, First Democracy VC a permis à une trentaine de sociétés de lever un total de 7,5 millions de dollars auprès de quelque 11 000 internautes, en émettant soit des actions, soit des obligations.

Pour avancer sur le volet ICO, Indiegogo assure s’être associé à des spécialistes des crypto-monnaies et du droit des finances, afin que chaque opération « se déroule dans le respect de la loi », sur des problématiques comme la connaissance des investisseurs (KYC) et le respect des directives anti-blanchiment.

Certaines ICO seront réservées à des investisseurs « accrédités »* au sens où ils remplissent au moins une des conditions suivantes : avoir perçu au moins 200 000 dollars de revenus annuels sur les deux dernières années (ou 300 000 sur l’ensemble du foyer fiscal) ou disposer, hors immobilier, d’au moins 1 million de dollars de patrimoine – ce qui représenterait 3 % de la population américaine.

Ces conditions s’appliquent pour l’accès à la première des ICO listées : celle de la société FANchise League Company.

Comptant dans ses rangs des anciens de Sega, de Disney et de la NFL (Ligue nationale de football américain), elle avait déjà réalisé une campagne de financement sur Indiegogo.

L’opération, bouclée en juin 2016, lui avait permis de lever 63 360 dollars auprès de 2 307 donateurs pour soutenir la création d’une équipe de football américain un peu particulière, car « contrôlée par les fans », habilités, entre autres, à guider les phases de jeu via une application mobile.

Les Screaming Eagles de Salt Lake City avaient fait leurs débuts en février dernier, engagés dans l’Indoor Football League. Leur première rencontre avait fait stade comble (8 000 places), avec « près de 200 000 téléspectateurs ». Un accord avait suivi avec Amazon pour une diffusion sur la plate-forme Twitch.

Une ligue Ethereum

L’ICO doit financer la prochaine phase de développement, qui doit aboutir au démarrage, à l’été 2018, d’une ligue professionnelle de football américain basée sur une gouvernance des équipes par les investisseurs, au moyen d’un registre partagé sur la blockchain Ethereum : la « Fan Controlled Football League » (FCFL).

Il est question de démarrer avec deux divisions de quatre franchises composées chacune de 18 joueurs qu’aura sélectionnés la communauté.

Au-delà du choix des compositions, des entraîneurs ou encore des maillots, les fans seront, sur le modèle de ce qui s’est fait avec les Screaming Eagles, sollicités pendant les matchs pour décider de la stratégie de jeu sur les phases offensives*.

Le poids dans la décision collective sera essentiellement fonction des tokens détenus : les FAN.

FANchise compte en ouvrir la vente au public au 1er trimestre 2018, contre des bitcoins, des ethers ou des devises fiat.

Sur Indiegogo est organisée une prévente, avec un plafond fixé à 5 millions de dollars. Le compteur avoisine pour l’heure le million, une quarantaine d’investisseurs ayant mis au pot.

D’autres tokens seront attribués en fonction du nombre et de la qualité des contributions à la communauté FCFL.

* Les règles différeront de celles de la NFL, notamment de par la durée réduite des matchs (une heure au lieu de trois en moyenne), l’absence de field goals et le jeu non pas à 11 contre 11, mais à 7 contre 7. Cf. le livre blanc pour davantage de détails.

Crédit photo : Tayloright via Visualhunt.com / CC BY


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur