Infogérance d’infrastructures : Bull met la main sur Agarik

Mobilité

Bull renforce ainsi sa position dans l’infogérance de plates-formes et de
flux critiques.

Bull vient de racheter Agarik, une société française d’infogérance d’infrastructures critiques dans le domaine de l’Internet et de l’externalisation de services en ligne. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué. Bull renforce ainsi sa position dans l’infogérance de plates-formes et de flux critiques.

Agarik, créée en 1997, emploie 30 personnes et a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 5,2 millions d’euros en 2005. La société a développé un portefeuille de clients intégrant des acteurs majeurs des secteurs des télécoms, des médias, des services et de la distribution comme SFR, Canal Plus et Dassault Systemes.

Agarik détient une licence d’opérateur et en conséquence a pu optimiser sa propre infrastructure et son réseau, un Metropolitan Area Network (MAN, un réseau étendu d’ordinateurs) qui relie les principaux centres de données dans la région parisienne utilisant un réseau de câbles en fibre optique noire. La solution critique d’Agarik sera déployée avec Vision, son logiciel de supervision proactive, dans les principaux centres de données européen de Bull.

Avec l’acquisition d’Agarik, l’offre de Bull en externalisation sera complétée par la capacité de gestion des infrastructures Internet critiques. Bull renforce par ailleurs sa présence sur le marché des services dans le secteur des télécommunications, secteur stratégique de croissance pour le groupe. Les effectifs d’Agarik rejoignent ceux de Bull Services Infogérés, portant l’ensemble à un millier de collaborateurs en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur