Infogérance sélective : un créneau porteur, estime Markess

Cloud

Ce segment du marché global de l’infogérance IT est évalué à un milliard
d’euros en 2007. Les marques Atos Origin et IBM Global Services sortent du lot.

Selon l’étude réalisée par le cabinet d’études IT Markess International, ” l’infogérance sélective” (par sélective, il faut entendre la décision d’externaliser une partie des services applicatifs d’une entreprise) représente un marché d’un milliard d’euros en France en 2007. Ce segment représente 14% du marché global de l’infogérance IT. Sur les deux prochaines années , il devrait progresser de 15% par an. Pour atteindre 1,3 milliard d’euros en 2009.

Effectuée de mars à mai 2007, cette étude repose sur 200 interviews de responsables et décisionnaires d’entreprises privées et publiques, ainsi que ceux de 27 prestataires actifs sur le marché de l’infogérance et de l’hébergement d’applications (comme Accenture, Ares, Atos Origin, HP, etc.), tous installés en France.

Quelles seraient les plates-formes applicatives (PFA) nécessitant une attention particulière d’un point de vue administration technique ? Les entreprises et prestataires sondés mettent en avant la messagerie (54%) et les progiciels de gestion intégrés (PGI) à 45%, puis viennent les environnements bureautiques et collaboratifs, les applications métier de la finance, de la relation client et de la gestion commerciale, et enfin des ressources humaines.

En 2007, 79% des organisations interrogées indiquent avoir engagé des actions visant justement à optimiser l’administration technique de leurs plates-formes applicatives, et pour 45% d’entre elles, cela se fait déjà ou se fera via le recours à l’infogérance sélective.

La distribution et le commerce répondent présents

La disponibilité, la continuité de services et la sécurité arrivent en tête des enjeux relatifs à la gestion technique des PFA, Dans le niveau de recours à l’infogérance sélective, sur un échantillon de 175 organisations interrogées, 37% ont adopté l’infogérance sélective et une petite part (5%) ont opté pour tout externaliser.

A moyen terme, 8% des organisations sondées prévoient de faire appel à l’info gérance sélective d’ici 2009. Mais une proportion de 34% n’a pas prévu ce type de projet et 16% n’ont pas d’avis particuliers sur le sujet.

Si l’on effectue un classement par secteur d’activité, c’est le secteur de la distribution et du commerce qui occupe la première place des adeptes de l’infogérance sélective avec 33% (sur 175 sociétés interrogées), suivi de l’industrie (39%). Le secteur public semble très à la traîne puisque 29% utilisent l’infogérance sélective et 41% ne prévoit pas actuellement de l’utiliser…

Enfin les deux premiers prestataires les plus cités de manière spontanée par les responsables d’entreprise ayant accepté de participer à l’étude de Markess sont Atos Origin et IBM Global Services.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur