Informatique : les PME françaises ont dépensé 22 milliards d’euros en 2006

Cloud

Selon une étude IDC pour Oracle, un tiers des investissements sont liés aux
solutions logicielles comme les bases de données ou le décisionnel.

Un tiers des investissements des PME sont destinés aux logiciels d’infrastructure. Plus précisément, les PME ont investi 879 millions d’euros en 2006 dans les bases de données, la sécurité, les outils collaboratifs, le middleware et le décisionnel. “On note un besoin en offres plus complexes au sein des PME“, commente Alain Pétrissans, directeur études et conseil chez IDC. “Les investissements ne portent pas seulement sur les bases de données. Un tiers des investissements des PME sont alloués pour des logiciels d’infrastructure comme les logiciels de Business Intelligence, le middleware, les outils collaboratifs ou la sécurité“, déclare l’analyste IT.

Un certain nombre de constats pour mieux cerner les ressorts de l’achat informatique en entreprise ont été établis dans le cadre de l’étude. “D’abord, les dépenses informatiques ne sont pas toujours planifiées ni intégrées dans les budgets des entreprises en début d’année fiscale. Seule une PME sur deux les planifie dans le budget“, indique Alain Pétrissans. Lorsque les dépenses informatiques sont prévues dans le budget de l’entreprise, c’est souvent le chef d’entreprise qui fixe la taille du budget.

Concernant l’acquisition d’un logiciel informatique, le choix se fait généralement de manière collégiale entre le directeur général et le responsable informatique de l’entreprise lorsqu’il y en a un. “C’est le revendeur/ISV (éditeur de logiciel indépendant) ou le prestataire de service qui conseille et influence le responsable informatique, le PDG ou le responsable financier dans l’entreprise“, indique Alain Pétrissans.

Le Web peut également servir d’outil d’information en guise de repérage. “Dans le cas d’un besoin d’information sur l’informatique, les PME consultent le plus souvent les sites web des constructeurs et des éditeurs informatiques“, précise Alain Pétrissans.

Perçu d’abord comme un coût

Pour quelles raisons s’équipent les entreprises en ressources informatiques ? Selon IDC, il s’agirait plus de répondre à des pressions que d’actes volontaristes.

Ce sont les pressions externes qui motivent les investissements informatiques“, assure Alain Pétrissans. “Globalement, l’informatique est perçu davantage comme un coût que comme un outil proactif“.

Les pressions proviennent de trois sources externes à l’entreprise : les investisseurs ou les clients font pression pour mettre en cohérence le système informatique du fournisseur avec leur propre configuration. Les mises en conformités réglementaires incitent également à investir dans les ressources informatiques.

Un monde disparate d’éditeurs

IDC s’est aussi intéressé au paysage des éditeurs de solutions pour les entreprises : “On compte 3200 éditeurs en France. Son dénommés éditeurs les entreprises qui développent un logiciel. Seuls 200 d’entre eux réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros. Or, ces derniers représentent 90% des revenus cumulés de l’ensemble des éditeurs“, indique Alain Pétrissans.

73% des éditeurs développent des applications. 41% sont des applications de gestion et 20% sont les logiciels métiers. En outre, 54% des éditeurs gagnent de l’argent grâce à la revente de produits. “Enfin, 6 000 intégrateurs exercent leur activité en France. Sont définis comme intégrateurs les SSII réalisant du développement ou de la mise en place de machines, allant de Cap Gemini à la petite SSII“, déclare Alain Pétrissans.

*Sachant qu’IDC prend comme référence les données entreprises suivantes : la France compte 41 824 PME de 50 à 2000 salariés. Au total, 7 960 780 salariés travaillent pour des PME du secteur privé, soit deux fois plus que pour les grands comptes.

Oracle lance un guide en ligne “spécial PME”
Le nouveau guide en ligne “spécial PME” d’Oracle (accessible par un mot de passe) est proposé aux membres du réseau Oracle ParnerNetwork, réseau regroupant plus de 17 700 entreprises proposant des solutions basées sur les logiciels Oracle. Ce guide constitue un point d’entrée unique pour les partenaires et revendeurs de la zone EMEA (Europe, au Moyen-Orient et en Afrique) qui souhaitent être actifs sur le marché des PME. Ce guide donne toutes les informations nécessaires sur les produits technologiques proposés par Oracle aux PME, notamment la base de données Oracle Database 10g Standard Edition, l’architecture Oracle Application Server 10g et l’outil de développement Oracle Application Express.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur