Informix présente Internet Foundation.2000

Cloud

Après trois ans de développement, l’éditeur présente son nouveau serveur de bases de données pour l’Internet. Dans la lancée de Dynamic Server, Internet Foundation.2000 s’adressera en priorité aux applications faisant appel aux informations non structurées, comme l’audio et la vidéo pour le Web.

A l’occasion des rencontres de l’Information Portal User Group d’Informix, l’éditeur a présenté mercredi 21 juillet à San Diego son nouveau serveur de bases de données Internet Foundation.2000. Précédemment connue sous le nom de code Centaur, l’application est née de l’intégration de la base de données relationnelle Dynamic Server à l’offre orientée objet Illustra. Laquelle, lors de son acquisition, avait contribué à faire chuter durant les deux dernières années les résultats d’Informix.

Tandis qu’une nouvelle version de Dynamic Server sera proposée aux utilisateurs habitués aux bases relationnelles, Internet Foundation.2000 s’adressera aux utilisateurs soucieux de déployer des applications interrogeant des bases de données non structurées, comme l’audio ou la vidéo pour le Web. Proposé pour Windows NT, Unix et Linux, Foundation.2000 supporte Java, ActiveX, le modèle objet Microsoft Com+ et C++.

“Cela nous a pris trois ans pour construire intégralement Foundation.2000, avec un tiers de nos ingénieurs dédiés à cette tâche. Pour résoudre les problèmes de l’Internet, nous ne pouvions pas prendre de vieux produits et leur rajouter quelques fonctionnalités”, commente Jean-Yves Dexmier, Pdg d’Informix. Au contraire d’Oracle, qui proclame que l’architecture client/serveur est morte (voir édition du 22 avril 1999), la société souhaite conserver ce modèle. “Nous avons ouvert une voie vers la migration. Il n’est pas bon d’abandonner les systèmes existants et nous continuerons de nous focaliser sur notre large base client/serveur déjà installée. Nos clients ne sont pas prêts à basculer immédiatement sur le Web oecela prendra du temps. C’est notre gagne-pain et ce serait une erreur d’oublier les utilisateurs de nos systèmes. Nous voulons les aider à évoluer à leur propre rythme à travers la démocratie, pas la dictature”, considère le responsable.

Pour en savoir plus : http://www.informix.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur