Infosecurity 2006 : Mirapoint veut sécuriser le cycle de vie de l’e-mail

Cloud

Le fournisseur de solutions pour messageries électroniques (sécurité,
stockage, sauvegarde) attend beaucoup du futur cadre sur l’archivage en
entreprise en Europe.

Le prestataire américain Mirapoint présente au Salon de la sécurité informatique à Paris une offre de sécurisation du cycle de vie de l’e-mail. “Nous proposons à la fois un annuaire d’entreprise consignant les caractéristiques de chaque salarié d’une entreprise, un filtrage des flux entrants anti-spam et anti-virus, un serveur de messagerie, ainsi que du stockage et de l’archivage d’e-mails”, explique François Provost, directeur général Europe du Sud de Mirapoint. “Notre objectif final étant de garantir l’intégrité de l’e-mail.”

L’offre de Mirapoint intègre un certain nombre d’appliances. “Notre offre Directory Server se présente comme un serveur d’annuaire d’entreprise sous la forme d’une appliance. Quant à Message Server, il s’agit d’un serveur de messagerie“, détaille François Provost. En matière de messagerie, Mirapoint rencontre sur sa route des concurrents comme Microsoft avec Exchange et IBM avec Lotus Notes.

Autre solution : RazorGate. “Il s’agit d’une appliance de sécurisation de l’e-mail intégrant le filtrage des flux SMTP entrants et sortants et la détection de spam et des virus en temps réel“, détaille François Provost.

RazorGate intègre deux moteurs anti-spam. Le premier moteur Mail Hurdle teste les émetteurs de signatures non-connues. Ce qui permettrait d’éliminer 70% des spams. Le second moteur Rapid Patern Detection permet de supprimer le spam restant.

Des sondes analysent le trafic détecté au niveau mondial dans les signatures de spam. “Cette technique permet de lutter efficacement aussi contre le spam image“, assure François Provost. Sur le segment du filtrage de flux SMTP, les principaux concurrents de Mirapoint sont plutôt Secure Computing, Symantec ou encore Sophos.

Une directive en cours d’adoption au niveau européen va obliger toutes les entreprises de plus de 50 salariés à archiver légalement les e-mails à contenu juridique ou contractuel “, explique François Provost. Pour répondre à ce besoin émergent, Mirapoint propose Compliance Vault, une appliance d’archivage légal encrypté munie d’un logiciel d’indexation et de recherche rapide des e-mails.

Une clientèle essentiellement grand compte

Mirapoint cherche à élargir le spectre de sa clientèle en développant des solutions adaptées aux besoins des entreprises de plus petite taille tout en renforçant son positionnement sur les grands comptes.

Nous affichons 1500 clients au niveau mondial. 80% sont des grands comptes tels que Ford, Volkswagen, Toyota, Bosch ou encore Leroy Merlin“, indique François Provost.

La société, dont le siège social se trouve à Sunnyvale en Californie, a été créée en 1997 et a lancé ses premiers produits en 1999. “Nous avons doublé notre chiffre d’affaires chaque année depuis 2004. En 2005, nous avons enregistré un chiffre d’affaires de 80 millions de dollars, soit près de 62 millions d’euros“, indique François Provost. Néanmoins, la société ne donne pas de précisions en ce qui concerne les bénéfices.

Retrouvez le blog commun Vnunet.fr/Silicon.fr dédié au Salon de la sécurité informatique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur