Infrastructure Internet : VeriSign ouvre un nouveau site régional à Paris

Mobilité

Le fournisseur de services d’infrastructure sur Internet veut multiplier par dix sa capacité réseau au niveau mondial d’ici 2010.

Dans le cadre du projet Titan, VeriSign compte déployer une nouvelle infrastructure en Europe avec de nouveaux sites à Paris et Bruxelles afin de renforcer ses capacités réseaux.

Le fournisseur de services d’infrastructure sur Internet – par ailleurs registry pour les noms de domaine génériques en .com ou en .net sur mandat de l’Icann – a déployé des nouveaux sites régionaux RIRS (Region Internet Resolution Site) à Paris et Bruxelles. Sachant qu’il dispose déjà d’autres relais dans sept autres pays européens (Allemagne, Angleterre, Suède, Italie, Suisse, Irlande et Pologne). Pour le cas du nouveau site VeriSign Paris, il est intégré au data center local de Tata Communications.

Selon la définition de VeriSign, des RIRS sont “des espaces accueillants un centre opérationnel avec des multiples installations de matériel et de logiciels”. Le fournisseur de services d’infrastructures en a déployé 45 dans le monde au dernier pointage. Il compte en aligner une centaine d’ici 2010.

“En créant un site en France, les 32 millions d’internautes bénéficieront d’une expérience plus rapide et plus fiable en se connectant à l’infrastructure .com et .net”, déclare Ken Silva, directeur de la technologie chez VeriSign, cité dans le communiqué de presse. “VeriSign continue de protéger l’infrastructure .com et .net contre les perturbations de service, les cyber-menaces et autres faiblesses liées à une croissance massive.”

L’Europe, deuxième zone de trafic DNS

L’objectif de Titan est ambitieux : multiplier par dix la capacité de son infrastructure Internet globale d’ici 2010, en élargissant le déploiement des sites régionaux à plus de 100 emplacements dans le monde entier. La bande passante sur le réseau global de ses principaux centres de résolution va être progressivement upgradé à 200 gigabits par seconde contre 20 Gbit/s actuellement.

Les indicateurs de VeriSign sont intéressants : ainsi, on apprend que, depuis 2000, le nombre de requêtes DNS par jour sur son infrastructure est passé d’un milliard en 2000 à 50 milliards au quotidien. L’Europe est le deuxième plus grand secteur de trafic DNS. Avec Titan, VeriSign sera capable de traiter 4 millions de milliards de requêtes par jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur