Ingenico – Alibaba : du e-commerce au… commerce ?

E-paiementMarketing
alibaba-ingenico
1 0

Au-delà des paiements transfrontaliers sur Aliexpress, le partenariat entre Ingenico et Ant Financial (groupe Alibaba) pourrait toucher au commerce physique.

L’accord de partenariat entre Ingenico et Alibaba va-t-il trouver un prolongement dans le commerce physique ?

Le fournisseur français de solutions de paiement électronique avait fait part de ce « contrat important » fin juillet dans le cadre de l’annonce de ses résultats semestriels (document PDF, 12 pages).

Officiellement, il est question qu’Ingenico prenne en charge « une partie des transactions frontalières d’Alipay »*, du nom de ce système de paiement exploité par Ant Financial, branche d’Alibaba spécialisée dans les services financiers.

D’après le Wall Street Journal, qui en réfère à une source dite « proche du dossier », le deuxième étage de la fusée consisterait à permettre aux 451 millions d’utilisateurs d’Alipay d’effectuer des transactions dans les magasins qui utilisent des terminaux de paiement Ingenico.

Le groupe français coté en Bourse facturerait des frais de service à son partenaire chinois. De quoi soutenir l’objectif fixé pour le 2e semestre 2016 : parvenir à une croissance à deux chiffres pour l’activité « ePayments » revenue dans le vert sur le début d’année avec un CA en hausse de 4 %.

ingenico-epayments

Alliance de fond(s)

Pour Alibaba, ce serait un pas de plus dans l’écosystème européen du paiement électronique, dans la lignée d’accords avec les sociétés allemandes Concardis et Wirecard pour proposer, dans plusieurs pays dont la France, le paiement mobile aux touristes chinois.

Auteur, il y a quelques semaines, d’une méga-levée de fonds de 4,5 milliards de dollars auprès d’investisseurs pour la plupart proches de l’État chinois, Ant Financial a d’autant plus de marge pour de telles opérations stratégiques. L’une des dernières en date a porté sur Ascend Money, avec l’acquisition d’une participation de 20 % au capital de ce spécialiste du paiement en ligne basé en Thaïlande.

Aux côtés de MYbank pour le prêt aux petites entreprises et de Sesame Credit pour l’émission d’emprunts, Alipay est l’un des services financiers sur lesquels Alibaba mise pour « changer d’échelle ».

Sur la partie assurances, on aura relevé ce rapprochement avec un autre groupe français : AXA, qui distribuera, en s’appuyant sur ses filiales locales, ses produits au sein de l’écosystème e-commerce d’Alibaba, à destination des entreprises et des consommateurs.

* Il s’agit en l’occurrence des transactions effectuées sur la plate-forme internationale de commerce de détail Aliexpress.

Crédit photo : Christopher Penler – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur