Innovation médias: Google a investi la moitié de la dotation de son fonds DNI

EntrepriseMarketingSocial MediaStart-up
fonds-DNI-Google-medias-innovation

Pour la nouvelle session du fonds de Google spécial médias & innovation (DNI), une enveloppe de 21 millions d’euros est allouée au financement de 107 projets issus de 27 pays, dont 11 en France.

Google continue de dérouler la Digital News Initiative (DNI), qui comporte un volet de financement de projets innovants (fonds DNI).

Ce programme européen de soutien aux éditeurs de presse « pour promouvoir un journalisme de qualité à travers la technologie et l’innovation » intègre un fonds dotée de 150 millions d’euros avec des appels à candidatures pour des porteurs de projets.

En 2013, la France avait joué un rôle moteur pour la création par Google d’un fonds initialement franco-français (Fonds pour l’Innovation Numérique et la Presse ou FINP). Quitte à faire pression sur le géant numérique américain pour adoucir les relations tendues avec les éditeurs.

Depuis, le programme FINP a été étendu avec la participation d’éditeurs au niveau européen à partir d’avril 2015 pour se transformer en Digital News Initiative.

Pour la troisième session annuelle du fonds DNI, une enveloppe de plus de 21 millions d’euros (21 968 154 millions d’euros exactement) est allouée au financement de 107 projets issus de 27 pays (sur 988 projets reçus).

« 49 sont des prototypes (projets à un stade précoce nécessitant jusqu’à 50 000 euros de financement), 31 sont des projets intermédiaires (nécessitant jusqu’à 300 000 euros de financement) et 27 sont des projets d’envergure (jusqu’à 1 million d’euros de financement) », précise Ludovic Blecher, Directeur du Fonds DNI (qui dirigeait auparavant le FINP), dans une contribution blog officielle.

Fact checking : une tendance 2017

Les principales tendances d’orientations technologiques des projets présentés dans les dossiers portent sur l’intelligence artificielle (+23 % de candidatures par rapport à la dernière édition), du journalisme d’investigation (+20 %) et des approches immersives via la réalité virtuelle ou augmentée (+20 %).

Un dernier volet poussé par un projet de la chaîne d’actualité Euronews en France.

La dimension collaborative est également évoquée dans 47% des projets présentés devant le fonds DNI.

Le fact checking ou l’accent mis sur la véracité des informations diffusées est également porteur comme Décodex, l’outil d’aide à la vérification des informations de la cellule de journalistes Les Décodeurs lancé en février par le groupe de presse Le Monde.

Une nouvelle version vient d’être mise en ligne avec près de 700 sites, pages Facebook, comptes Twitter et chaînes YouTube « pour aider les internautes à identifier, pendant leur navigation, les sites peu fiables, c’est-à-dire relayant régulièrement de fausses informations ».

Dans le cadre de cette troisième session annuelle du fonds DNI, 11 projets co-financés concernent la France, dont 7 prototypes, 3 intermédiaires et 1 d’envergure pour une contribution totale de plus d’1,5 million d’euros.

Parmi les groupes médias bénéficiaires figurent Le Figaro, l’Agence France Presse, 20 minutes ou La Dépêche du Midi.

Dans la période 2015-2017 (correspondant aux cycles annuels d’appels à projets), une enveloppe de 2,5 millions d’euros extraite de la dotation du fonds DNI a été consacrée à des « larges projets » de médias en France.

Alors qu’un montant global de 29,5 millions d’euros a été investi dans des projets d’envergure en provenance de 21 pays européens différents, peut-on lire sur le premier rapport d’activité du fonds Google dédié à l’innovation dans les médias.

Parmi les projets ayant reçu un écho du fonds DNI dans le cadre du troisième appel, signalons la présence de WikiTribune.

Ce site d’information, lancé par Jimmy Wales (fondateur de Wikipedia) a reçu un financement de 385 000 euros en s’attaquant au problème des « pièges à clic » (clickbait) et du « journalisme de mauvaise qualité ».

Google exploite la Digital News Initiative sous trois angles : le financement de projets innovant, qui a permis d’injecter un total de 73 millions d’euros dans 359 projets issus de 29 pays depuis février 2016 (dont 27 en France), la recherche et de la formation (en coopération avec les équipes du Google News Lab) et le développement de produits mis à disposition des rédactions dans les groupes médias.

Vu sous un autre angle, on peut considérer que Google a déjà investi la moitié de la dotation dédiée au fonds DNI : 73 millions d’euros sur un engagement initial de 150 millions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur