Innovation : petite révolution dans le monde des batteries

Mobilité

Une équipe de chercheurs a trouvé un moyen de décupler l’autonomie des batteries litihium-ion grâce à des nanofils de silicium.

Les chercheurs de l’Université de Stanford pensent avoir trouvé un moyen de multiplier par 10 l’autonomie des batteries lithium-ion grâce à des nanofils de silicium. La nouvelle version de batterie est capable de produire 10 fois plus d’électricité que les batteries lithium-ion actuelles.

Cela signifie qu’un ordinateur portable offrant une autonomie de batterie de deux heures serait capable de fonctionner pendant 20 heures.“Ce n’est pas une petite amélioration, mais bien un développement révolutionnaire”, explique Yi Cui, professeur adjoint en sciences de matériaux et directeur du projet.

L’innovation a été publiée en ligne sur Nature Nanotechnology et a été rédigée par Yi Cui, avec la collaboration de Candace Chan, étudiant en doctorat de chimie ainsi que de cinq autres chercheurs.

Selon Yi Cui, une telle expansion de la capacité de stockage pourrait rendre les batteries lithium-ion attractives pour les fabricants automobiles. Elles pourraient également être utilisées dans les maisons ou les bureaux afin de stocker l’électricité générée par les toitures de panneaux solaires.

“Au vu de la maturité de l’infrastructure autour du silicium, il sera possible d’introduire rapidement cette nouvelle technologie dans des applications concrètes”, a-t-il ajouté.

(Traduction de l’article Stanford boffins promise battery breakthrough de Vnunet.com en date du 20 décembre 2007.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur