L’innovation de rupture au coeur d’un nouveau fonds public de 10 milliards d’euros

CloudEntrepriseLégislationLevées de fondsRégulationsStart-up
bruno-lemaire-fonds-innovation

Selon le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, ce méga-fonds dédié à l’innovation sera alimenté par la cession de parts de l’Etat dans des entreprises publiques « non stratégiques ».

L’innovation est placée au cœur des priorités économiques avec ce nouveau fonds de 10 milliards d’euros, annoncée par Bruno Le Maire.

Le ministre de l’Economie et des Finances a confirmé la création d’un méga-fonds dans ce sens. Il sera alimenté par la cession par l’Etat de participations « importantes » dans des entreprises publiques « non stratégiques ».

Les montants récoltés par ce biais permettront d’alimenter ce futur fonds qui servira à accompagner des projets d’entreprises innovantes dans des domaines comme l’intelligence artificielle, l’impression 3D ou encore la réalité augmentée.

« J’assume d’annoncer d’ici quelques mois des cessions d’actifs importantes dans les entreprises publiques qui permettront au contribuable de savoir que son argent est placé pour le futur et pas pour le passé », a déclaré Bruno Le Maire lors d’un événement organisé hier (5 juillet) portant sur l’attractivité de la capitale et de la région francilienne.  « Nous mettrons 10 milliards d’euros à disposition pour financer l’innovation et en particulier l’innovation de rupture. »

Le ministre de l’Economie et des Finances l’a répété aujourd’hui sur BFM TV et lors la session des Questions au gouvernement du Sénat.

Pour que la France « devienne le leader européen des nouvelles technologies ».

 

Reste à savoir quelles participations d’Etat seront mises à contribution. Le choix est vaste : Air France, Orange, Aéroports de Paris, Renault, PSA… Ce fonds dédié à l’innovation est la concrétisation d’un engagement d’Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle. Un projet qui rappelle un autre axe évoqué par le candidat dans la course à l’Elysée devenu Président de la République : « un fonds de capital-risque qui permettra de financer le développement des start-up européennes ». En l’état actuel,  on ignore avec ce nouveau fonds public dédié à l’innovation si l’on parle d’un projet différent, connexe ou complémentaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur