Innovation : la voiture du futur selon Valeo et Safran

Data-stockage
innovation-vehicule-futur-driver-monitoring-valeo-safran

Conduite automatisée, clé virtuelle sur mobile, identification biométrique…Les 2 équipementiers français Valeo et Safran ont dévoilé les innovations issues de leur coopération technologique.

A défaut de pouvoir faire voler un drone militaire dans le ciel de Paris, Safran et Valeo ont fait rouler leur voiture autonome 100 % française sur le terre-plein de l’Hôtel des Invalides.

Ce vendredi 27 mars, les deux équipementiers présentaient dans ce cadre prestigieux une série innovations issues de leur coopération en matière de R&D.

Dans ce partenariat qui remonte à dix-huit mois, Valeo apporte son expertise dans l’automobile, Safran la sienne dans l’aéronautique, la défense et la sécurité.

Deux groupes de taille comparable, non concurrents, qui en faisant jouer les synergies de leurs programmes de recherche respectifs (plus de 10 % de leurs chiffres d’affaires) peuvent imaginer la voiture du futur qui – quelle surprise ! – sera très largement automatisée et connectée.

Jacques Aschenbroich, Directeur général de Valeo, prédisant l’arrivée de voitures autonomes sur nos routes “avant 2030”.

Précisons que Google US prévoit ce type de déploiement avec ses propres véhicules autonomes (“self-driving vehicle”) à l’échéance 2020…

Une voiture en pilotage automatique

En “première mondiale”, Valeo dévoilait son prototype de véhicule expérimental équipé du système Drive4U. L’engin est bardé de capteurs – caméras, radars, ultra-sons, et laser scanner – lui permettant d’analyser en temps réel son environnement immédiat.

Un boîtier télématique permet également de recevoir des données d’autres véhicules ou d’opérateurs comme les sociétés d’autoroutes. Toutes ces données sont fusionnées dans un calculateur embarqué.

Une fois que le conducteur a saisi le trajet à accomplir, Drive4U définit la trajectoire optimale puis agit sur les organes de déplacement du véhicule qu’il s’agisse du moteur, de la direction et du freinage.

Un pilotage automatique préconisé dans les embouteillages, sur autoroute, ou pour les trajets usuels.

Mes applications mobiles sur le tableau de bord.

Une fois que les conditions favorables sont réunies pour passer à ce mode de conduite automatique, le système Mobi/us de Valeo se propose d’occuper ou de distraire le conducteur.

L’écran de son smartphone ou de sa tablette s’affiche alors sur la console de bord en utilisant les technologies de réplications utilisées pour les téléviseurs comme Chromecast de Google ou Airplay d’Apple.

Le chauffeur peut lire ses mails, regarder des vidéos, écouter de la musique et – plus généralement – accéder à toutes ses applications mobiles.

Pour un pilotage plus aisé et garder malgré tout un œil sur la route, Valeo a disposé de chaque côté du volant des mini-écrans tactiles comme ceux utilisés sur les montres connectées.

Une caméra pour prévenir les signes d’endormissement

Avec le concept de Driver Monitoring, Safran a apporté le savoir-faire de reconnaissance faciale de sa filiale Morpho.

Une caméra est placée devant le conducteur afin d’évaluer son niveau de vigilance. En scrutant des caractéristiques physiques telles que l’ouverture des paupières, la position des pupilles, des yeux, les mouvements de la tête. Au moindre signe d’endormissement ou de distraction, le système “Driver Monitoring” donne l’alarme (alerte sonore ou visuelle, volant qui vibre…).

Cette authentification biométrique a aussi pour intérêt de définir un profil personnel pour chaque conducteur. Ce qui peut être pratique pour une voiture de société ou une voiture familiale.

Une fois le pilote “reconnu”, le véhicule ajuste la hauteur du volant, des rétroviseurs, programme ses stations de radio préférées… Inversement, un parent pourra imposer à son enfant, jeune conducteur, des restrictions en limitant la vitesse et le volume de l’autoradio.

Dans le cadre du Project Mobii, Ford et Intel travaillent aussi sur ce type de profils personnalisés.

Votre smartphone est votre clé

Avec InBlue, un téléphone mobile ou une montre connectée peut verrouiller ou déverrouiller la voiture. Une fois dans l’habitacle, le smartphone du conducteur est détecté, ce qui l’autorise à démarrer.

Cette application permet aussi de retrouver son auto dans un parking ou d’avoir accès à distance à des informations techniques comme la pression des pneus ou le niveau de carburant.

Le conducteur peut aussi délivrer des clés virtuelles à un ami, un collègue. Un système qui pourrait se révéler également utile pour les loueurs de voitures ou les spécialistes de l’autopartage. Il est même possible de limiter le périmètre géographique où le conducteur peut se rendre.

Les rétroviseurs disparaissent

Sightstream propose de mettre des caméras en lieu et place des rétroviseurs intérieurs et extérieurs. Ce qui permet de gagner en aérodynamique et donc en consommation de carburant.

L’absence de rétroviseurs rebat, par ailleurs, les cartes du design automobile, l’arrière des voitures pouvant devenir plus étroit.

Les caméras offrent aussi une vision plus nette quelles que soient les conditions météorologiques tout en proposant de nouvelles fonctions d’assistance à la conduite telles que le contrôle des angles morts, l’aide à l’ouverture des portières en contrôlant la survenue d’autres voitures ou de deux-roues…

Les informations affichées sur l’écran facilitent, enfin, les changements de file ou les dépassements.

Une vision à 360° du véhicule

Cette technologie baptisée 360Vue 3D n’est plus expérimentale puisqu’elle est montée à bord depuis la fin de l’année dernière de la Volkswagen Passat. Quatre caméras numériques miniatures sont intégrées aux rétroviseurs extérieurs, au pare-chocs avant et au hayon.

A partir de ces flux vidéo, un logiciel de traitement d’images reconstitue l’environnement immédiat à 360° et en 3 dimensions. Ce qui donne au conducteur l’impression de survoler son véhicule, un peu comme un oiseau.

La console centrale affiche une seule image ou plusieurs sur un écran divisé. L’automobiliste a également la possibilité de zoomer sur l’image lors de la réalisation d’une manœuvre délicate.

(Galerie photos avec les principales innovations)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur