Instacart : l’«Uber des courses alimentaires » lève 400 millions de dollars

E-commerceEntrepriseLevées de fondsMarketing
instacart-levee-fonds
0 0

Alors que son CEO avait affirmé ne pas rechercher de financement, Instacart (livraison de produits frais à domicile) boucle un tour de table sans précédent.

Le compteur monte pour Instacart.

L’entreprise américaine, qui exploite des services de livraison de produits alimentaires à domicile, boucle, conformément aux rumeurs qui avaient émergé la semaine passée, une levée de fonds sans précédent : 400 millions de dollars en Série D.

Elle en ressort valorisée à 3,4 milliards de dollars, d’après Bloomberg, qui en réfère à une source dite « proche du dossier ».

Sequoia Capital, qui avait emmené le Série A finalisé en 2013 (8,5 millions de dollars), prend à nouveau le lead. Son ticket se monte, selon le Wall Street Journal, à plus de 100 millions de dollars.

D’autres pointures du capital-investissement déjà actionnaires d’Instacart remettent au pot. Notamment Andreessen Horowitz et Khosla Ventures.

Y Combinator s’implique également, via son fonds late-stage Continuity, destiné à accompagner le développement des sociétés ayant pris part à son programme d’accélération.

Ce Série D porte à plus de 600 millions de dollars le financement global obtenu par Instacart depuis sa création en juillet 2012.

Au dernier pointage, la société revendique un demi-million de produits à son catalogue*, avec 135 distributeurs partenaires, pour une présence sur 35 marchés, contre 18 début 2016. Elle vise les 60 pour la fin de l’année, sans préciser si la France sera concernée.

On se remémorera les propos du CEO Apoorva Mehta, qui affirmait, l’an dernier, ne pas rechercher de nouveau financement, tout en affirmant être « en route vers un cash-flow positif pour 2017 », avec quelques marchés déjà profitables.

Un objectif porté par une diversification des sources de revenus : au-delà des frais de livraison que paient les clients finaux, Instacart noue des partenariats avec les commerçants pour augmenter le trafic en points de vente et permet aux marques de diffuser publicité ou offres promotionnelles sur son application.

* Le service fonctionne avec des coursiers pour la plupart indépendants et promet une livraison en moins d’une heure.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur