Instagram enrichit son app : entre filtrage, soutien et engagement

MarketingSocial Media
instagram-nouvelles-fonctions
0 0

Instagram dévoile trois nouvelles fonctions pour filtrer les contenus indésirables, assister les personnes en détresse et enrichir l’interactivité avec son réseau.

Kevin Syström, co-fondateur et CEO d’Instagram (propriété de Facebook), clame sa volonté d’éradiquer les pratiques malveillantes sur son application de partage de vidéos et de photos.

Trois nouveaux outils sont mis à disposition pour que « les utilisateurs se sentent plus en sécurité lorsqu’ils s’expriment sur la plateforme ».

En septembre, l’application avait introduit une fonction permettant à ses 500 millions de membres de générer des listes de mots-clés jugés « offensants ou inappropriés » destinés à filtrer les commentaires.

La mise à jour de l’application intègre trois nouveaux dispositifs optionnels :  désactivation des commentaires pour les publications individuelles, suppression des abonnés pour les comptes privés et la possibilité de « liker » les commentaires.

Autant de nouvelles facettes visant à renforcer le contrôle des contenus mais aussi à enrichir les échanges.

Des mesures de restriction d’un côté….

Réservée jusqu’ici à une poignée de comptes, l’option de désactivation devient accessible à tous les abonnés du réseau. Il suffira de se rendre dans « Paramètres avancés » avant la publication puis de sélectionner « Désactiver les commentaires ». A tout moment, il sera possible de ré-activer les commentaires.

Instagram a également pensé aux détenteurs de comptes privés, autrement dit les utilisateurs du service qui désirent cantonner leur publication à un cercle restreint d’amis ou de proches.

Jusqu’à présent, si chaque abonné à un compte privé avait fait l’objet d’une approbation par le détenteur du compte, ce dernier ne pouvait révoquer ultérieurement un abonné. Il fallait passer directement par la case blocage du compte.

Désormais, les titulaires de comptes privés auront la possibilité d’éjecter des abonnés, simplement en appuyant sur le menu situé à coté du compte visé (son détenteur en sera informé).

Selon Guard Child, 65% des enfants de la tranche d’âge 8 – 14 ans ont été impliqués dans un incident de cyber-harcèlement, la plupart se déroulant sur les réseaux sociaux.

Un nouvel outil de soutien de l’autre

Parallèlement, Instagram souhaite épauler les personnes évaluées en état de détresse, en mettant des équipes de veille dédiées. Chaque membre pourra signaler des risques d’automutilation perçus à travers les contributions consultées.

« Si vous pensez qu’une personne à laquelle vous tenez est en proie à des intentions d’automutilation, vous pouvez effectuer un signalement anonyme, et nous mettrons votre ami(e) en relation avec des organisations prêtes à l’aider. »

Et une nouvelle option d’engagement

Pour insuffler une dynamique positive à la pratique (virale) des commentaires, il sera désormais possible d’attribuer une mention « J’aime » à tout commentaire déposée sur Instagram.

Le système est connu grâce au modèle Facebook : il suffira d’appuyer sur l’icône en forme de coeur sur l’app de partage de photos et de vidéos.

(Crédit photo : Instagram)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur