Instagram lance les Geostickers pour les Stories

Apps mobilesMobilité

Instagram ajoute les Geostickers à son format Stories, se rapprochant encore un peu plus de Snapchat.

Instagram n’hésite pas à intégrer les fonctionnalités de Snapchat dans son propre service. Dernier témoignage en date : l’annonce, au gré d’un billet de blog, des Geostickers pour son format Stories.

Le service de partage de photos et de vidéos parle d’une « version bêta » pour le déploiement de cette nouvelle option.

Pour l’heure, seuls des autocollants virtuels géolocalisés dans les villes de New York et de Jakarta (Indonésie) sont disponibles. Selon Instagram, « chacun est conçu pour correspondre à l’ambiance de l’emplacement qu’il représente. » En tout, il y a une douzaine de stickers pour chaque ville.

Concrètement, tout le monde peut exploiter ces stickers pour enrichir ses Stories, à la condition de se trouver dans l’une de ces deux villes.

Fais comme Snapchat

Instagram avait introduit les stickers en décembre dernier. Mais l’apparition des Geostickers gomme encore un peu plus les différences entre Instagram et Snapchat.

Concrètement, il suffit de taper sur l’icône du sticker désiré après avoir pris une photo ou bien une vidéo. Il est possible d’ajouter autant de stickers que voulu et d’ajuster leur taille et leur positionnement, tout en combinant leur usage avec d’autres outils de créativité.

Les Geostickers sont disponibles sur les moutures 10.11 des apps Instagram pour iOS et Android.

Snapchat avait lancé les Geostickers en 2014. En août 2016, Snapchat leurs octroyait la possibilité de les déplacer avec un panel d’options pour les personnaliser. Ces nouveaux Geostickers lancés en 2016 concernaient les villes de New York, Los Angeles, San Francisco, Washington, Honolulu, Londres, Sydney, São Paulo, Paris et Riyad.

Et maintenant, les lentilles ?

La dernière option majeure de Snapchat non présente dans les Stories d’Instagram est désormais les Lenses (lentilles) en mode réalité augmentée destinées aux selfies. Elle devrait probablement atterrir également tôt ou tard sur Instagram.

En effet, Facebook a fait l’acquisition de Masquerade en mars 2016. La start-up s’était précisément illustrée avec son application mobile MSQRD de filtres (de type masques) en temps réel à appliquer sur des vidéos et des clichés. Déployés sur Facebook et Messenger, ils n’ont toutefois pas encore fait leur apparition sur Instagram.

Les Instagram Stories, lancées en août dernier, réunissent 150 millions d’utilisateurs par jour (contre 100 millions en octobre 2016).

Pour rappel, elles consistent en une fonctionnalité « permettant de partager tous les moments de votre journée » grâce à des photos et des vidéos compilées dans un slideshow constituant « votre histoire » (« Your story »). Il peut être enrichi de texte, d’émoticônes et de dessins (à l’aide d’outils d’édition).

instagramstories_jakartastickers
(Crédit photo : @Instagram)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur