Instagram : un million d’annonceurs et un œil sur l’économie des services

MarketingPublicitéSocial Media
instagram-economie-services

Revendiquant un million d’annonceurs actifs, Instagram promet aux entreprises une fonction de réservation de services directement sur leur page de profil.

Le compteur monte pour Instagram.

Dans ses derniers résultats trimestriels, Facebook revendiquait, pour l’application de partage de photos et de vidéos qui évolue dans son giron, un demi-million d’annonceurs « actifs », c’est-à-dire connectés au moins une fois par mois.

Depuis ce mercredi, ils sont officiellement un million. Un seuil atteint environ quatre ans après l’arrivée de la publicité sur Instagram.

La croissance aura été exponentielle, si on considère que 200 000 annonceurs « actifs » étaient recensés il y a un an.

instagram-bookL’occasion, pour Instagram, de s’affirmer un peu plus comme un « apporteur d’affaires »… et de livrer quelques éléments de sa feuille de route. Dont le lancement, « plus tard cette année », d’une fonctionnalité qui permettra à l’utilisateur de réserver un service auprès d’une entreprise directement à partir de son profil professionnel.

L’exemple donné avec un salon de coiffure laisse suggérer d’un partenariat avec la start-up américaine Melian Labs, qui dit fédérer, sur sa plate-forme MyTime, plus de 2 millions d’entreprises avec lesquelles il est possible de prendre rendez-vous.

Il ne semble pas, pour l’heure, question de prendre en charge la partie paiement : le règlement de la prestation devra s’effectuer chez le professionnel.

La pub et les Stories

Quel potentiel pour les quelque 8 millions d’entreprises – essentiellement américaines, britanniques, russes, brésiliennes et indonésiennes – qui disposent d’un profil pro ? Une communauté de 600 millions d’Instagrammers, dont 80 % suivent déjà au moins un compte de marque commerciale (un taux de 70 % était annoncé en début d’année).

Instagram affirme que le mois dernier, plus de 120 millions de membres de sa communauté ont consulté un site Web, obtenu un itinéraire ou pris contact (téléphone, e-mail, messagerie instantanée) pour en savoir plus sur une entreprise.

La roadmap 2017 implique aussi la communication de davantage de statistiques sur l’usage des principaux formats, en tête desquels les Stories, qui permettent à « 150 millions d’utilisateurs quotidiens » de partager des tranches de vie de manière éphémère. Instagram donne l’exemple d’une société qui a pu, grâce à des informations sur la provenance de son audience, adapter l’horaire de diffusion de ses messages.

Un pilote a été lancé, en janvier aux États-Unis, autour de la publicité plein écran dans ces Stories. On surveillera, en parallèle, le levier que constitue la vidéo en direct, arrivée elle aussi en début d’année et récemment enrichie d’une option de sauvegarde des contenus.

Dans l’absolu, Instagram compte quatre fois moins d’annonceurs que Facebook. Mais à en croire eMarketer, ses revenus publicitaires pourraient atteindre 3,64 milliards de dollars en 2017 (1,5 milliard estimé pour 2016), pesant 12,3 % du C.A. global du groupe de Mark Zuckerberg.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur