Instagram : une tribu en déclin ?

Régulations
Instagram partage photos

En termes d’utilisateurs actifs à fréquence quotidienne, la population d’Instagram aurait décliné de moitié depuis la mi-décembre. L’imbroglio sur l’exploitation commerciale des photos a laissé des traces.

Instagram paie-t-il au prix fort son récent imbroglio sur l’exploitation commerciale des photos ?

En termes d’utilisateurs actifs à fréquence quotidienne, sa population aurait décliné de moitié en quelques semaines.

C’est ce que suggère le baromètre d’AppStats, qui recense, au 14 janvier, 7,4 millions de membres se connectant chaque jour via le site ou l’application mobile, contre 16,3 millions le 17 décembre dernier.

Le service de partage de photos propriété de Facebook enregistre en revanche une hausse du nombre de ses membres actifs au moins une fois par mois.

Moins qualitative car moins assidue, cette audience semble surtout trahir le succès grandissant de l’application mobile, en phase avec la montée en puissance des smartphones.

Elle peine néanmoins à éclipser, sinon la fracture, tout du moins les vives dissensions nées à la mi-décembre vis-à-vis des internautes.

En guise de catalyseur, une modification subite des conditions d’utilisation et l’ajout d’un alinéa par lequel Instagram s’arrogeait le droit de revendre à des tiers les clichés de ses membres, sous la forme de droits de licences.

Le tout sans consentement, ni commission, ni possibilité d’opt-out.

Vous acceptez qu’une entreprise ou toute autre entité puisse nous payer pour afficher votre nom d’utilisateur […] et vos photos en lien avec des contenus publicitaires ou sponsorisés, sans que cela vous donne droit à une compensation” , détaillaient les nouvelles CGU.

La colère est montée chez de nombreux utilisateurs qui ont fait par de leur volonté de clore leur compte. Des tutoriels de désinscription et de suppression totale des données ont fleuri sur le Web.

Face à cet emballement, Kevin Systrom, CEO et cofondateur d’Instagram, était intervenu pour faire machine arrière, non pas dans le fond, mais dans la forme.

Evoquant un malentendu, le dirigeant s’était échiné à clarifier la situation… et l’alinéa de la discorde.

« Notre intention est simplement d’explorer de nouveaux formats innovants pour la publicité. Nous entrevoyons des méthodes par lesquelles utilisateurs et marques pourront mettre en avant leurs publications pour construire une communauté”, avait-il déclaré.

Instagram revendiquait alors 100 millions d’utilisateurs et ne cachait pas sa volonté d’exister comme un réseau social à part entière, notamment en déclinant ses services sur le Web, au-delà du mobile.

Instagram utilisateurs actifs

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien les services de photo en ligne ?

Crédit photo : maxstockphoto – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur