Institut Vecteur : le Canada ambitieux dans l’IA avec Google dans la boucle

CloudData-stockage
intelligence-artificielle-institut-vecteur-canada

L’Institut Vecteur est un nouveau centre R&D multi-entreprises dédié à l’intelligence artificielle dans l’Ontario. Il est présidé par un expert de Google.

Alors que la France cherche ses repères dans la sphère de l’intelligence artificielle pour monter une vraie filière, le Canada vient d’inaugurer l’Institut Vecteur, un nouvel établissement de recherche indépendant pour l’intelligence artificielle (IA).

Localisé dans la province de l’Ontario, il a pour objectif de promouvoir les recherches technologiques dans ce domaine et d’attirer les talents. Le centre de 400 chercheurs sera dirigé par le professeur Geoffrey Hinton, qui occupe les fonctions d’Engineering Follow de Google.

Ce pionnier du « machine learning » (« apprentissage automatique) et du « deep learning » (« réseaux neuronaux »), deux branche de l’intelligence artificielle, a pris les fonctions de Chief Scientific Advisor de l’Institut Vecteur.

« L’utilisation des technologies de réseaux neuronaux permettra d’améliorer les soins médicaux, de renforcer notre économie et d’accéder à des opportunités de progrès scientifique jusqu’alors inaccessibles », déclare Geoffrey Hinton, cité dans le communiqué.

Son employeur Google fait partie des acteurs les plus dynamiques de l’écosystème local, d’abord en participant à hauteur de 5 millions de dollars dans ce nouveau pôle IA.

Mais la firme Internet californienne avait déjà avancé des pions dans ce sens au Canada l’an passé en injectant 5 millions de dollars dans l’institut MILA de Montréal, dirigé par un autre spécialiste du deep learning (Yoshua Bengio), et en lançant la cellule de recherche Google Brain Montreal.

IA : une trentaine d’entreprises dans la boucle

Au-delà des 50 millions de dollars investis par la province de l’Ontario avec l’appui du gouvernement fédéral (qui a établi un budget spécial AI de 125 millions de dollars sur 5 ans pour monter en compétence R&D au niveau national), une trentaine d’entreprises se sont engagées à investir plus de 80 millions de dollars sur dix ans pour soutenir l’Institut Vecteur.

Outre Google, une dizaine d’entre elles vont injecter 5 millions de dollars dans ce pôle R&D comme Accenture, NVIDIA, Shopify ou la Banque Royale du Canada (RBC).

En janvier dernier, la Chan Zuckerberg Initative avait acquis Meta, une start-up spécialisée dans l’IA et originaire de cette province canadienne.

La majorité des entreprises d’IA et de logiciels avancés de l’Ontario opèrent dans les secteurs suivants : services aux entreprises (29 %), TIC (29 %), santé et bien-être (22 %) et services financiers (19 %).

Peut-être une inspiration pour l’écosystème IA en France qui doit se structurer pour gagner en efficacité (comme le futur Artificial Intelligence Center de Lyon)…

(Crédit photo : logo Institut Vecteur)

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur