Intel abandonne les puces graphiques

Mobilité

Le fondeur va cesser le développement des accélérateurs graphiques 752 et 754 destinés aux PC. Loin de rencontrer le succès escompté, il prévoit de s’orienter davantage vers les puces intégrées avec un nouveau modèle 810e prévu pour la fin de l’année.

Les dures lois du marché ont obligé Intel à évincer les accélérateurs graphiques 752 et 754 de sa gamme de produits. Le géant du processeur a en effet confirmé qu’il allait abandonner le secteur des composants spécialisés dans le traitement graphique pour se consacrer davantage aux puces intégrées. Des sources américaines expliquent ce choix par de trop faibles volumes de ventes, apparemment plombées par une qualité inférieure à celle des produits concurrents.

Il y a quelques mois seulement, Intel présentait son processeur 752 en indiquant qu’il représentait “la solution la plus complète pour les PC de milieu de gamme” équipés du Pentium III. Promettant aux utilisateurs un “rendu 3D exceptionnel et une accélération vidéo numérique avancée”, le fondeur mettait en avant pour sa technologie de nouvelles techniques de placage de relief, de composition et de compression de textures susceptibles d’améliorer les animations des jeux vidéos par exemple. En juin dernier, sa puce était encore proposée aux constructeurs au prix de 19,50 dollars par unité par lot de 10000.

L’abandon des accélérateurs 752 et 754 met fin à une aventure entamée avec le rachat de la firme Chips & Technologies il y a deux ans. Celle-ci, spécialisée dans les composants graphiques, avait été acquise pour plus de 400 millions de dollars. La nouvelle stratégie d’Intel se tourne désormais vers le modèle 810, un processeur intégré qui associe un chipset PC standard et un processeur graphique. Une première version 810e est attendue plus tard dans l’année.

Pour en savoir plus : http://www.intel.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur