Intel : une coupe d’été dans la masse salariale ?

EmploiLicenciementsManagement
resultats-intel-t1-2015
2 0

Dans la lignée de ses objectifs de réduction de coûts sur l’année 2015, Intel aurait discrètement enclenché une vague de suppressions de postes.

A la mi-avril, lors de la présentation de ses résultats financiers* pour le 1er trimestre 2015, Intel revoyait à la baisse ses revenus prévisionnels pour le reste de l’année.

La firme annonçait, à cette occasion, son intention de réduire son budget R&D ainsi que ses dépenses administratives de l’ordre de 300 millions de dollars.

Ce qui pourrait se traduire, entre autres, par un plan de départs volontaires… assorti d’une vague de licenciements.

C’est tout du moins ce que suggère une note communiquée en interne aux principaux responsables de divisions et qu’a pu consulter le média américain The Oregonian.

Intel n’émet aucun commentaire concernant ce document qui ne devait visiblement être transmis qu’en cercle restreint.

La liste des employés concernés aurait été arrêtée le 29 mai, après quelques semaines de réflexion et de classification des collaborateurs selon divers critères de notation relevés pour la plupart dans le cadre des entretiens annuels.

La procédure de suppressions de postes aurait véritablement été enclenchée ce 15 juin. Elle s’échelonnerait sur environ un mois. L’ampleur des coupes varierait selon les activités, visiblement sans lien avec les 16,7 milliards de dollars récemment engagés par Intel pour acquérir le fabricant de semi-conducteurs Altera.

Aux termes de son mémorandum, la multinationale, qui sollicite plus de 105 000 personnes dans le monde, s’engage à version au minimum deux mois de salaire – et différentes primes en fonction de l’ancienneté – aux employés remerciés, à condition que ces derniers acceptent d’en rester là.

Dans le même temps, les recrutements ne sont pas pour autant gelés, mais leur rythme va ralentir et se concentrer sur des segments porteurs dont l’Internet des objets (IoT), auquel Intel a accordé une place prioritaire sur sa feuille de route. En témoignent les récentes acquisitions de Composyt Labs (technologie d’affichage portable ultra-compact) et Lemoptix (microprojecteurs laser).

* Les revenus d’Intel progressent dans le data center, mais c’est plus compliqué sur le PC et les technologies mobiles : les volumes de ventes augmentent (+ 6 % sur le PC ; + 45 % sur les tablettes), mais le prix de vente moyen diminue (- 13 %), alors même que cette activité représente encore près de 60 % du chiffre d’affaires.

Crédit photo : Ken Wolter – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur