Intel déploie sa technologie de virtualisation

Mobilité

Deux nouveaux Pentium 4 supporteraient la technologie d’Intel pour faire fonctionner plusieurs environnements par processeur.

Intel aurait commencé le déploiement de sa technologie de virtualisation (VT, précédemment connue sous le nom de code Vanderpool). Selon des propos de Chad Taggard, directeur marketing d’Intel, rapportés par Vnunet.com, deux nouveaux processeurs Pentium 4 sont désormais équipés de VT : les modèles 662 et 672, respectivement commercialisés à 401 et 605 dollars l’unité (par lots de mille pièces). Pour le moment, seuls quelques constructeurs asiatiques, dont Acer, Lenovo, Founder et TongFang, intègrent la nouvelle plate-forme d’Intel.

VT est une technologie qui permet de faire tourner plusieurs systèmes d’exploitation simultanément sur une seule machine, mais également plusieurs applications dans des partitions virtuelles appelées “conteneurs”. Au-delà des économies possibles, la virtualisation des applications renforce la sécurité du système. Une session de navigation dans un mode virtuel interdira à un éventuel pirate d’accéder aux données du disque dur et du réseau de l’entreprise.

De plus, il sera possible d’exploiter la virtualisation pour créer des sessions de navigation qui, à la fermeture du navigateur, effacent les données enregistrées, y compris les éventuels agents indésirables. D’un point de vue du respect des droits d’auteur, on peut également imaginer un système de serveur de médias (films, musiques…) indépendant des autres applications installées sur le PC et qui interdira le partage en ligne des fichiers protégés. Enfin, du point de vue de l’administration du système, la virtualisation autorise la mise à jour à distance de la machine sans interférer sur le travail en cours de l’utilisateur.

La virtualisation a de l’avenir

Bref, les technologies de virtualisation système ont de l’avenir. A condition que les éditeurs adaptent leurs applications en conséquence. Si les premières solutions professionnelles devraient arriver courant 2006, les applications à destination du grand public risquent de tarder un peu plus. VT impose par ailleurs l’utilisation de logiciels de virtualisation comme l’application open source Xen, les solutions VMWare ou Virtual PC/Server de Microsoft.

Pour le moment disponible sur deux modèles de Pentium monocoeurs, VT devrait être étendu aux puces double coeur (notamment les Pentium D) dans le courant de l’année 2006. Les Xeon, Itanium et Pentium M devraient également en bénéficier à terme. Chez AMD, la technologie de virtualisation se nomme, pour le moment, Pacifica et devrait apparaître début 2006 (voir édition du 14 juin 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur