Intel dévoile quelques caractéristiques du McKinley

Mobilité

421 mm2 de surface, 221 millions de transistors, une fréquence de 1 GHz pour une bande passante qui vise les 6,4 Go/s. Telles sont les premières caractéristiques du prochain processeur 64 bits d’Intel, le McKinley.

A l’occasion de l’International Solid-State Circuits Conference qui se tient à San Francisco du 4 au 6 février, Intel a dévoilé quelques caractéristiques du McKinley, son nouveau processeur 64 bits et successeur de l’Itanium, principalement destiné aux serveurs et stations de travail. Le coeur du McKinley (son nom de code) occupe une surface de 421 mm2 (soit près de deux fois plus que la surface du Pentium 4) et renfermera 221 millions de transistors. L’Itanium en compte 25 millions et 300 millions pour la mémoire cache de niveau 3 détachée de la puce du processeur. La mémoire cache de niveau 3 de 3 Mo (4 Mo pour l’Itanium première génération) sera intégrée au coeur du McKinley. Les mémoires cache de niveau 1 et 2 embarquent respectivement 32 et 256 Ko (contre 32 et 96 pour l’Itanium). Le McKinley sera gravé en 180 nanomètres.

Le bus système repose sur une largeur de 128 bits. Cadencé à 400 MHz, il offre une bande passante de 6,4 Go/s. Cadencé à 266 MHz, le bus 64 bits de l’Itanium limite sa bande passante à 2,1 Go/s. Quant au processeur, sa fréquence démarrera à 1 GHz, soit 200 MHz de plus que l’Itanium. S’il est encore trop tôt pour juger des performances, certains experts estiment que le McKinley sera deux fois plus puissant que l’Itanium. Plus de détails fin février à l’occasion de l’Intel Developer Forum.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur