Intel dévoile ses développements pour 2002

Mobilité

Un Pentium 4 à 3 GHz, un Celeron Netburst, un Banias ultra-performant et économique, la généralisation de la gravure en 0,13 micron, la nouvelle génération d’Itanium… Telles sont les principales nouveautés qui devraient sortir des usines Intel pour l’année 2002.

“C’est le plus grand ralentissement économique que l’industrie ait jamais connu”, a déclaré Craig Barrett à l’occasion d’une visioconférence de presse (peur des attentats oblige) qui s’est tenue le 30 octobre. Le PDG d’Intel estime même à 25 % la baisse du marché des processeurs. Malgré ces annonces alarmistes, les dirigeants de la firme de Santa Clara n’en sont pas moins confiants dans l’avenir si l’on en juge par les développements qu’ils programment pour 2002. A commencer par la poursuite de la loi de Moore (qui consiste à augmenter la puissance d’un processeur en doublant le nombre de transistors tous les 18 mois environ). Le Pentium 4, fer de lance de la nouvelle architecture Intel, devrait donc atteindre les 3 GHz dans le courant de l’année prochaine.

Des P4 pour portables en 0,13 micron

Le fondeur prévoit aussi de sortir, dès le premier trimestre 2002, une version pour ordinateurs portables de son Pentium 4 qui démarrerait à 1,4 GHz. Un P4 qui devrait être produit uniquement en gravure à 0,13 micron (contre 0,18 aujourd’hui) avant la fin 2002, selon le vice-président Paul Otellini. Rappelons que le passage à la gravure en 0,13 micron a déjà commencé avec le Pentium III-M (ex-Tualatin, voir édition du 31 juillet 2001). Fin 2002 devrait d’ailleurs marquer la généralisation de la gravure en 0,13 micron ? et donc la fin du règne du 0,18 micron ? puisque six usines Intel utiliseront exclusivement cette finesse de gravure. Le 0,09 micron devrait être atteint dès 2003 et se poursuivra vers le 0,07 micron en 2005.

Parallèlement, les processeurs à faible consommation (1 watt/heure environ) destinés aux portables et ultra-portables devraient atteindre le gigahertz, toujours en gravure 0,13. Ils seront secondés par le Banias, nom de code du processeur destiné aux ordinateurs portables et, surtout, par les tablettes PC et autres assistants personnels. Basé sur une nouvelle architecture différente de celle des Pentium, le Banias apportera jusqu’à 25 % d’économie d’énergie par rapport aux modèles actuels, tout en offrant des performances inégalées, selon Paul Otellini. Le Banias supportera également les interfaces de communication sans fil 802.11b et 802.11a. Mais pour apprécier ses prouesses, il faudra patienter jusqu’au 4e trimestre 2002.

Architecture Netburst pour les Celeron et Xeon

Côté entrée de gamme, les responsables d’Intel ont confirmé la poursuite du développement du Celeron qui devrait adopter l’architecture Netburst du P4 au milieu de l’année prochaine. Pour les entreprises, le McKinley, nom de code de l’Itanium deuxième génération, arrivera sur le marché au second trimestre. Trois nouveaux processeurs Xeon dont le Foster, un Xeon sous architecture Netburst, débarqueront dans le courant de l’année avec une orientation, là aussi, vers la gravure en 0,13 micron pour la fin 2002.

Si Craig Barrett a confirmé avoir investi 7,5 milliards de dollars en recherche et développement en 2001, il a refusé de dévoiler le budget pour 2002. Selon le cabinet Insights, ce montant pourrait atteindre environ 4,5 milliards de dollars. Un budget réduit mais encore important en ces temps de crise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur