Intel dévoile son futur

Mobilité

A l’occasion du Developer Forum qui se tient actuellement à Palm Springs, Intel a dévoilé deux processeurs Coppermine fonctionnant à 1 GHz ainsi qu’un prototype de Willamette cadencé à 1,5 GHz. Pendant ce temps, on ne peut toujours pas se procurer de Pentium III à 800 MHz dans le commerce.

Deux fois l’an, Intel invite tous ses partenaires, ainsi qu’un parterre de journalistes, à découvrir ses futurs produits et technologies en cours de développement. Le Developer Forum est l’occasion pour l’industrie informatique dans son ensemble de savoir où en est exactement Intel et quelles sont les options technologiques choisies par le numéro 1 mondial des processeurs. L’édition de ce début d’année ne déroge pas à la règle et les trois jours que dure ce forum devraient être bien remplis. Cela a d’ailleurs commencé sur les chapeaux de roues avec le discours d’Andy Grove, le Pdg d’Intel, doublé de la présentation de trois processeurs haute fréquence.

Les deux premiers modèles présentés sont des Pentium III issus de l’architecture Coppermine et cadencés à 1 GHz. Rien de bien spécial à propos de ces deux puces, si ce n’est qu’Intel a annoncé que trois de ses partenaires privilégiés, Dell, IBM et Hewlett-Packard, les intégreraient au sein de leurs PC haut de gamme d’ici à la fin de l’année. Un propos qui peut porter à sourire quand on connaît les difficultés que la firme de Santa Clara rencontre actuellement pour fournir ces mêmes constructeurs en Pentium III cadencés à plus de 700 MHz. A ce sujet, Intel a d’ailleurs annoncé que deux unités de production supplémentaires allaient passer en processus de gravure à 0,18 micron, augmentant ainsi la capacité de production d’Intel de 4 à 6 usines capables d’une tel précision. Bien sûr, pour l’instant, aucune date de disponibilité ni d’indication tarifaire n’ont été révélées.

Mais le clou du show d’hier était la présentation par le vice président d’Intel, Albert Yu, d’un processeur Willamette cadencé à 1,5 GHz. Ce modèle expérimental fonctionnerait à température ambiante bien que, pour les besoins de la démonstration, il était installé dans une machine dotée d’un système de refroidissement très perfectionné. Monsieur Yu en a profité pour donner quelques détails sur l’architecture employée pour la famille Willamette. On sait donc maintenant qu’Intel compte s’appuyer sur un bus de données (Front Side Bus) cadencé à 400 MHz, que le support de l’USB 2.0 et des mémoires RDRAM devraient être incorporés et que ces processeurs se serviront d’un nouveau jeu d’instructions multimédia, nommé SSE 2 pour Streaming SIMD Extensions 2. Ces commandes qui font suite au premier jeu d’instruction SSE offrent des fonctions de cryptage supplémentaires ainsi que de nouvelles fonctions vidéo.

Dernier projet confirmé par Albert Yu, Timna, le futur processeur d’entrée de gamme pour les appareils Internet (Internet appliances). Si on sait que cette puce fera aussi office de contrôleur pour la mémoire et le graphisme, pour le moment, le mystère reste entier autour de l’architecture sur laquelle elle sera bâtie. Annoncé pour le milieu de l’année 2001, Timna devrait atteindre la fréquence de 700 MHz pour son lancement, pour progresser par la suite vers la barre du 1 GHz.

Toujours en ce qui concerne le marché des appareils Internet pour la maison, Intel et Sony ont rendu public leur partenariat pour la conception de produits grand public interconnectables.

Pour en savoir plus :

Le site de l’Intel Developer Forum


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur