Intel dévoile un nouvel ordinateur tablette ‘spécial santé’

Mobilité

Liée à un terminal de Motion Computing, la plate-forme MCA d’Intel a
vocation à optimiser la collecte et le suivi des données en milieu hospitalier.

Intel a dévoilé une nouvelle gamme d’ordinateurs tablettes spécialement conçus pour le personnel infirmier exerçant en milieux clinique et hospitalier.

Développé par Motion Computing, le Motion C5 est le premier ordinateur tablette utilisant la plate-forme médicale MCA (Mobile Clinical Assistant) d’Intel.

L’appareil permet au personnel infirmier d’optimiser la collecte et la mise à jour des informations médicales, et notamment les signes vitaux des patients ou les doses de médicaments.

Nous nous efforçons de mettre les informations utiles à la disposition des personnes qui ont réellement une possibilité d’action“, a déclaré le PDG d’Intel Paul Otellini lors de la présentation officielle du produit au centre médical de l’Université de Californie à San Francisco (UCSF).

Nous avons observé que, pour mener à bien son travail, le personnel soignant devait impérativement disposer de toutes les informations nécessaires.”

Intel espère que ces PC pourront à terme se substituer aux systèmes de dossiers patients basés sur des informations saisies
manuellement à partir de notes manuscrites.

Les tablettes MCA utilisent une liaison sans fil pour se connecter à la base de données du centre hospitalier. Selon le Dr Michael Blum, directeur de l’information du centre médical de l’UCSF, le système permet d’obtenir des mises à jour instantanées et de réduire considérablement le temps nécessaire pour collecter et évaluer l’état de santé d’un patient.

Le Motion C5 pèse environ 1,4 kg et est protégé par une coque qui permet de le désinfecter facilement avec n’importe quel agent nettoyant utilisé dans les hôpitaux et de le protéger contre les chutes et les collisions.

L’appareil embarque en outre des lecteurs de codes-barres, un appareil-photos numérique 2 mégapixels ainsi que des ports Bluetooth permettant de recevoir des informations des appareils de contrôle médical tels que les stéthoscopes.

L’appareil a été testé par les infirmières du département transplantations attaché au centre médical de l’UCSF.
Ann Williamson, responsable du personnel infirmier, a déclaré que les infirmières préféraient grandement l’utilisation des tablettes aux systèmes d’ordinateurs montés sur roulettes que l’hôpital utilise actuellement pour enregistrer les informations vitales sur les patients.

Mais elle a également attiré l’attention sur la petite taille de l’écran qui, selon elle, peut parfois affecter la lisibilité du texte.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 21 février 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur