Intel en première ligne dans la promotion des énergies vertes

Cloud

Le fabricant de semi-conducteurs américain achète 1,3 milliard de kilowatt/h sous forme de certificats d’énergie renouvelable.

Le fabricant de semi-conducteurs américain Intel a annoncé lundi 28 janvier l’achat de 1,3 milliard de kilowatt/h sous forme de certificats d’énergie renouvelable. Une mesure que la société va renouveler chaque année.

Ces certificats, appelés en anglais ‘renewable energy certificates’ , sont en quelque sorte une monnaie d’échange environnementale qui peut être achetée et vendue. Ils subventionnent l’électricité provenant de sources alternatives propres et correspondent aux certificats d’économie d’énergie en France.

Selon l’Agence américaine de protection de l’environnement (Environmental Protection Agency, EPA), cette mesure fait d’Intel le plus gros acheteur d’énergie alternative, propre et renouvelable des Etats-Unis. Les certificats achetés par Intel correspondent notamment à l’utilisation de l’énergie éolienne, solaire, micro-hydroélectrique et issue de la biomasse.

L’équivalent de la consommation annuelle de 130 000 foyers

Les Etats-Unis n’ont pas de règlements contraignants dans ce domaine, le gouvernement américain n’ayant pas ratifié le protocole de Kyoto. “En passant d’elle-même aux énergies renouvelables, Intel prouve qu’il est inutile d’attendre le ‘feu vert’ pour être éco-civique” s’est félicité l’administrateur de l’EPA Stephen Johnson.

L’EPA estime en particulier que les achats de ces certificats par Intel auront un impact écologique qui équivaudrait, chaque année, à retirer de la circulation plus de 185 000 véhicules de tourisme ou à supprimer la desserte électrique de 130 000 foyers américains moyens.

Paul Otellini, PDG d’Intel et membre du Copenhagen Climate Council, groupe travaillant à la mise en place d’un nouveau traité climatique dans le cadre de la Conférence des Nations unies sur le climat, souhaite initier le mouvement.

Nos achats d’électricité renouvelable ne représentent certes qu’un des vecteurs de notre stratégie de protection de l’environnement, mais nous espérons qu’ils stimuleront la demande en énergies renouvelables et le développement de celles-ci“, déclare le PDG d’Intel cité dans un communiqué.

Depuis 2002, Intel assure qu’il fait de la protection de l’environnement une de ses priorités, et une de ses images de marque. Le fabricant de micro-processeurs s’est donné pour objectif de réduire sa consommation d’énergie de 4 % par an en améliorant l’éco-design de ses sites et en se dotant d’équipements éco-énergétiques pour ses centres de fabrication.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur