Intel enrichit son Centrino de nouvelles fonctions

Mobilité

L’automatisation de la configuration et le renforcement de la sécurité sont mis en avant. La plate-forme Wi-Fi s’enrichit du 802.11a. En plus, Intel pousse sa gamme de Celeron mobiles avec une gravure en 90 nm.

Intel a présenté, le 26 août 2004, une nouvelle version de sa plate-forme mobile Centrino. Le fondeur de Santa Clara, qui ne parle pas encore de Centrino 2, enrichit son module de communication par la prise en charge des trois protocoles Wi-Fi 802.11 a/b et g lesquels offrent de 11 à 54 Mbit/s de débits théoriques sur les bandes de fréquences 2,4 GHz pour les 802,11b et g, et 5 GHz pour le 802,11a. Rappelons que la plate-forme Centrino se compose d’un processeur mobile Pentium M, du chipset i855 et d’une solution de gestion réseau local sans fil (WLAN).

Outre le supporte des trois standards Wi-Fi, la plate-forme s’enrichit d’une nouvelle version du logiciel de contrôle réseau. Le PROSet/Wireless Software version 9.0 intègre l’outil Smart Wireless Solution qui facilite la configuration du réseau et autorise différents profils de connexion, tant à domicile, que professionnel et public à partir d’une borne d’accès. De plus, le logiciel est capable, selon Intel, de détecter les dysfonctionnements et de sécuriser l’environnement. A ce titre, le constructeur annonce le support du 802.11i, une norme qui vise à renforcer la sécurité des communications (voir édition du 25 juin 2004). Le Centrino n’en supporte par moins les technologies de chiffrement WPA et WEP et pourra supporter le WPA2 dès sa normalisation.

700 millions d’utilisateurs

Intel appuie son développement sur un marché estimé à 700 millions d’utilisateurs Wi-Fi d’ici 2007 selon le cabinet d’études Pyramid Research. Tous n’utiliseront cependant pas un ordinateur portable pour surfer en Wi-Fi et encore moins un portable estampillé Centrino. Mais Intel semble en passe de réussir son pari : faire de la marque Centrino un standard du sans fil. Les accords passés avec le constructeur de routeurs Cisco n’y étant pas totalement étranger. Vendu 27 dollars (par lot de 10 000 unités), le nouveau Centrino arrivera progressivement sur les ordinateurs mobiles à partir de septembre et tout au long du reste de l’année 2004.

Le marché mobile d’Intel ne s’arrête évidemment pas au Centrino. Le constructeur poursuit l’évolution de ses processeurs mobile, notamment le Celeron, sa puce d’entrée de gamme. Intel vient de présenter les Celeron M 350 et 360. Ils disposent d’1 Mo de cache de niveau 2, soit le double de ce que proposent les précédents modèles. C’est essentiellement la gravure en 90 nanomètres (nm), contre 130 nm précédemment, qui permet cette augmentation significative de mémoire locale. Cadencés respectivement à 1,3 et 1,4 GHz, les Celeron 350 et 360 bénéficient d’un bus frontal à 400 MHz comme les précédent modèles. Ils sont commercialisés 107 et 134 dollars (à l’unité par lot de mille).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur