Intel et Microsoft misent sur le HD DVD

Mobilité

Les deux industriels soutiennent officiellement le format développé par Toshiba et NEC aux dépens du Blu-Ray Disc de Sony.

Microsoft et Intel viennent d’annoncer avoir rejoint le groupe de promotion du HD DVD (Promotion Group HD DVD), composé de constructeurs, producteurs de contenus et d’autres prestataires. “Après étude, les deux entreprises ont déterminé que le format HD DVD développé par le DVD Forum répond aux critères importants et offre des avantages uniques, notamment l’interopérabilité entre les ordinateurs et les périphériques connectés et une transition facilitée vers la haute définition pour les consommateurs”, expliquent les deux entités dans un communiqué commun.

Rappelons que le HD DVD, développé par Toshiba et NEC principalement, offrira jusqu’à 90 Go de données par disque (15 Go par couche et trois couches par face) et qu’il entre en concurrence directe avec le Blu-Ray Disc, soutenu notamment par Sony et Philips, qui offrira 100 Go (25 Go par couche à raison de deux couches par face) voire 200 Go (quatre couches par face). Pour Intel et Microsoft, “le HD DVD peut apporter l’exaltation de la vidéo HD au consommateur plus rapidement que les formats concurrents, avec un plus fort potentiel matériel et d’expériences interactives”. Les deux industriels sont notamment séduits par les capacités hybrides du média (DVD/HD DVD) qui assurent une certaine compatibilité avec l’existant, la possibilité de copier des contenus sur disque dur, ainsi que par sa compatibilité avec les chaînes de production actuelles qui permet la maîtrise des coûts de fabrication (et donc de commercialisation).

Un pari risqué

Intel envisage d’intégrer le HD DVD dans sa technologie Viiv, une stratégie visant à faire du PC le centre des loisirs numériques des foyers (voir édition du 25 août 2005). De son côté, Microsoft avait déjà fait part de sa volonté d’intégrer le HD DVD dans son futur système d’exploitation (voir édition du 23 août 2005). L’éditeur confirme donc aujourd’hui son intérêt pour la technologie développée par Toshiba et NEC.

Le choix d’Intel et de Microsoft apporte donc un soutien de poids au HD DVD. Ces deux acteurs majeurs de l’industrie informatique misent notamment sur une sortie avancée des produits HD DVD, bien que celle-ci ait été rapportée de quelques mois (voir édition du 2 septembre 2005). Un pari risqué face au format Blu-Ray – soutenu de son côté par Apple, HP, Dell, Sony, Philips et nombre de studios hollywoodiens, parmi la centaine de membres qui composent la Blu-ray Disc Association – dont la date de disponibilité commerciale reste encore floue. Des prises de positions qui risquent d’étendre la guerre des futurs formats de DVD à l’ensemble du secteur informatique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur