Intel “immatricule” ses Pentium III

Mobilité

Intel va intégrer des numéros de série uniques sur ses puces afin de pouvoir identifier les utilisateurs dans le cadre de transactions sécurisées.

Les puces d’Intel auront bientôt toutes un numéro dans le dos et les internautes aussi. D’après des sources proches du fondeur, le géant des processeurs serait sur le point d’intégrer des numéros de série unique sur ses puces. L’objectif ? Améliorer le niveau de sécurité lors de transactions s’appuyant sur des mots de passe et des techniques de cryptage. Les premières puces ainsi “immatriculées” seraient les futurs Pentium III mais Intel numéroterait aussi ensuite ses processeurs Celeron. D’après les premiers commentaires des experts, cette initiative permettrait de limiter la fraude pour le commerce électronique et sécuriserait les échanges sur le Net mais elle pose un réel problème pour la vie privée des internautes.

Le fondeur serait également sur le point d’intégrer un générateur de nombres aléatoires dans ses puces pour améliorer les systèmes de cryptage sur PC. Selon les premières informations, il s’agirait d’implémenter en dur un algorithme utilisé par de nombreux systèmes en fournissant des tableaux de chiffres aléatoires. Intel n’est pas le premier à vouloir favoriser le cryptage en modifiant ses puces, les processeurs S/390 d’IBM disposent de circuits capables de crypter des données sans aucune aide logicielle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur