Intel intègre une dimension professionnelle dans son nouveau Centrino

Mobilité

Fort du succès du Centrino, Intel décline une version Pro de sa plate-forme
mobile avec la nouvelle génération Santa-Rosa.

Intel a officiellement présenté, le 9 mai 2007, sa nouvelle plate-forme Centrino au nom de code Santa-Rosa. Celle-ci est composée d’un processeur Core 2 Duo mobile (Merom), d’un chipset i965 avec moteur graphique, d’un module de communication sans fil Wi-Fi 802.11n, d’un contrôleur Gigabit Ethernet et d’un module de mémoire Flash baptisé Turbo Memory connecté au bus PCI-Express 1x. Ce dernier vise à améliorer les performances, de Windows Vista notamment, en évitant les accès répétitifs au disque dur, gros consommateur d’énergie. Dans l’ensemble, Santa-Rosa se présente comme une solution supérieure en termes de performances pour un niveau de consommation à peu près équivalent à la précédente génération de Centrino (déjà équipée du Core 2 Duo).

Le processeur Core 2 Duo en lui-même ne bénéficie que de peu d’amélioration. Il s’agit toujours d’une architecture Merom en 65 nanomètres (nm) mais la fréquence du bus frontal passe de 667 à 800 MHz. Les données circuleront ainsi sur une bande passante plus large, 6,4 Go/s contre 5,3 Go/s précédemment. Côté graphique, le jeu de composants i965 Express s’enrichit d’une technologie d’affichage baptisée Clear Video qui, selon Intel, garantit un affichage en haute définition sans compromis. Et les nouveaux pilotes permettront de tirer pleinement parti de l’interface graphique 3D Aero de Windows Vista.

Support du Wi-Fi 802.11n

Les efforts les plus significatifs portent sur la gestion de l’énergie. La technologie Dynamic FSB Switching permet d’abaisser la tension d’alimentation de la puce lorsqu’elle est peu sollicité ainsi que sa fréquence d’horloge pour le bus. En poussant la logique de gestion optimale de l’énergie, Intel propose le mode Deeper Sleep Enhanced qui coupe l’alimentation du processeur et du chipset. Côté consommation, Intel maintient une enveloppe thermique de 34 Watts pour le plus véloce des modèles, le Core 2 Duo T7700. A cela s’ajoute la mémoire Flash embarquée qui, selon Intel, permettra notamment de raccourcir de 20 % le temps de démarrage de Windows Vista. C’est autant de gagné sur l’autonomie globale des batteries.

L’innovation majeure du nouveau Centrino vient essentiellement du support du 802.11n. Cette nouvelle norme Wi-Fi affiche des débits théoriques de 300 Mbit/s contre 54 Mbit/s pour le 802.11g. Le seul inconvénient est que le 802.11n ne sera normalisé par l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) qu’en 2008. Mais Intel, comme nombre de constructeurs, n’a pas la patience d’attendre la finalisation de la norme pour adopter une version provisoire du 802.11n. La solution reste cependant compatible avec les précédentes technologies Wi-Fi 802.11g/b et a.

230 constructeurs vont intégrer Santa-Rosa d’ici fin 2007

Intel prévoit d’intégrer l’ensemble de ces améliorations aux PC de bureau, notamment le support du 802.11n. A l’inverse, Intel décline sa marque en une version Pro destinée, comme on s’en doute, aux usages en entreprises (alors que les Centrino Duo visent les usages particuliers). Les modèles Centrino Pro bénéficient d’une puce réseau filaire Gigabit Ethernet. Celle-ci coupe automatiquement son alimentation lorsque le câble Ethernet est débranché. Mais, l’innovation principale vient du support de la technologie de gestion d’administration à distance vPro d’Intel (à condition que le BIOS supporte l’Active Management Technology ou AMT). Sous certaines conditions (portable branché sur secteur, non connecté à un VPN…), vPro et AMT autorisent le démarrage de la machine, son évaluation matérielle et logicielle, ainsi que l’installation d’outils de sécurité. Le tout sans que le responsable informatique n’ait à se déplacer.

Pas moins de 230 constructeurs devraient intégrer Santa-Rosa d’ici la fin de l’année, selon Intel. Le marché des ordinateurs portables constitue un enjeu pour l’industrie informatique. Alors que la vente de desktop au niveau mondial n’a progressé que de 2 % en 2006, celle des laptop s’élève à 26 %, selon IDC. Les PC portables représentent désormais plus de la moitié des ordinateurs installés. On comprend qu’Intel se montre très offensif sur la question. S’il a cédé quelques points à son rival AMD sur le marché des serveurs essentiellement, il tient à garder la mainmise sur celui prometteur des ordinateurs portables.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur