Intel introduira sa nouvelle architecture processeur au troisième trimestre

Mobilité

Avec Core MicroArchitecture, Intel enterre définitivement le rapport puissance/fréquence au profit du couple performance/consommation.

Les nouveaux processeurs Intel Core Duo vous ont bluffé? Vous n’avez encore rien vu. Tel est le message que fait passer Intel en substance pour introduire sa nouvelle architecture qui équipera la prochaine génération de processeurs annoncée pour le troisième trimestre 2006. Baptisée Core MicroArchitecture (Core MA), la nouvelle architecture entend poursuivre la voie ouverte avec les Pentium M/Centrino et prolongée sur les Core Duo en matière de performances par watt. Autrement dit, Core MA vise clairement à augmenter les performances des puces tout en diminuant de manière significative leur consommation.

Intel promet notamment qu’un Conroe (nom de code des futures puces pour PC de bureau) offrira 40 % de performances supplémentaires et une diminution de la consommation de 40 % également par rapport à un actuel Pentium D (double coeur) 950. “Le Conroe ne dépassera pas les 65 watt contre 130 pour un Pentium D 950”, promet un représentant d’Intel. Même si, schématiquement composé de deux Pentium 4, le Pentium D n’est pas un exemple d’optimisation du silicium, la différence entre les deux puces est de taille, si toutefois elle se révèle juste.

A l’occasion d’une présentation à la presse, nous avons notamment eu l’occasion de voir un Merom (les futures puces pour notebook) alimenter une bêta de Windows Vista sans que le ventilateur de refroidissement n’ait eu besoin de s’activer. Même si Vista n’était pas exploité dans sa pleine mesure et que le boîtier était ouvert (donc bien aéré), le phénomène est assez inédit pour être signalé. On imagine les économies d’énergie potentielles, notamment à travers une baisse sensible des besoins de refroidissement, sans négliger les réductions des nuisances sonores induites et les nouveaux designs en perspective.

Un nouveau pipeline réduit à 14 niveaux

Pour parvenir à une telle optimisation du couple performance/consommation électrique, Intel a introduit toute une série de nouvelles technologies qui s’appliqueront sur les puces à deux coeurs et plus, et résumée à travers cinq concepts marketing : Wide Dynamic Execution; Intelligent Power Capability; Advanced Smart Cache; Smart Memory Access et Advanced Digital Media Boost. De plus, Intel réduit à 14 le niveaux de pipeline (qui permet l’exécution parallèle des instructions) des futures puces contre 20 pour le P4 voire 31 pour le Prescott.

Wide Dynamic Execution vise à exécuter un plus grand nombre d’instructions par cycle d’horloge en fusionnant certaines instructions x86 afin de les “décoder” en un seul passage au lieu de deux. Un principe d’exécution dynamique qu’Intel exploite depuis les Pentium mais que l’architecture Core MA optimise. Ainsi, un Conroe traite jusqu’à 4 instructions complètes simultanément par cycle d’horloge là où un P4 n’en exécute que 3.

Intelligent Power Capability (IPC) active dynamiquement les unités ou circuits du processeur nécessaires selon les calculs effectués et laisse le reste de la puce “éteint”. Combiné à l’ajustement des fréquences selon les besoins, IPC permet là aussi de réduire la consommation électrique. Advanced Smart Cache unifie le cache de niveau 2 (L2) de la puce, ce qui facilite la synchronisation des données entre les deux coeurs et offre une meilleure gestion de la mémoire cache. Un principe cruellement absent des Dual Core où chaque coeur dispose de son cache L2.

Rattraper son retard sur AMD

Smart Memory Access réduit les délais d’accès mémoire en anticipant “intelligemment” le chargement dans le cache des données nécessaires aux instructions. Cela “élargit” la bande passante en sortie de la mémoire vive et permet au processeur de passer plus de temps à exécuter les instructions qu’à les attendre. Enfin, Advanced Media Boot entend exécuter les instructions SSE 128 bits dans leur entier en un seul cycle d’horloge au lieu de deux précédemment (2 fois 64 bits). Les instructions SSE, SSE2 et SSE3 sont particulièrement utilisées dans les applications audiovisuelles, le multimédia et le graphisme. De quoi accélérer bien des applications multimédia.

Au-delà des améliorations de performance et d’optimisation des besoins énergétique, la nouvelle architecture servira de fondation commune aux processeurs destinés aux PC de bureau, ordinateurs mobiles et serveurs. Et dont les noms de code respectifs sont : Conroe, Merom et Woodcrest. De plus, Intel assure que les nouvelles puces resteront compatibles avec les cartes mères actuelles des Dual Core. En revanche, Intel se montre peu disert sur les fréquences qu’atteindront les futures puces. Celles-ci seront proposées en 65 nanomètres avant d’évoluer vers le 45 nm en 2007. Si l’ensemble de ces nouveautés se révèlent aussi puissante que le présente Intel, le fondeur pourrait sérieusement rattraper le retard technologique pris, ces dernières années, sur son rival AMD.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur