Intel met fin à son activité d’hébergement

Mobilité

Face à la faible croissance du marché, Intel met fin à son activité d’hébergement de sites Internet. La décision sera effective dans un an. Une décision qui provoquera tout de même un “trou” budgétaire de 100 millions de dollars…

Le leader mondial des semi-conducteurs, Intel, a décidé de se retirer du marché de l’hébergement. La firme, qui s’était lancée sur le secteur de l’hébergement de sites d’entreprise fin 1999, vient en effet d’annoncer la fermeture d’Intel Online Services (IOS). La décision sera effective dans douze mois. D’ici là, le service sera maintenu et Intel garantit la mise en place de services afin d’aider les clients à migrer en douceur vers un autre hébergeur.

Fin 1999, Intel prévoyait d’investir 1 milliard de dollars d’ici 2002 pour lancer à travers le monde entier une douzaine de centres d’hébergement pour entreprises. Le premier centre fut inauguré en Californie et devait réunir à terme plusieurs milliers de serveurs pour faciliter la création et le déploiement de services Internet à haut débit (voir édition du 29 septembre 1999). L’annonce de la fermeture est mondiale et concerne donc l’Europe où Intel possédait un centre d’hébergement, en Angleterre.

Un renoncement à 100 millions de dollars

L’activité a été créée en plein boom des dotcoms et ne semble pas aujourd’hui être en mesure de répondre aux promesses de rentabilité. Intel, qui ne souhaite dévoiler ni le chiffre d’affaires lié à cette activité, ni le nombre de ses clients, estime que les faibles perspectives de croissance et d’évolution de ce marché ne lui permettent pas de continuer dans de bonnes conditions. Une cessation d’activité qui entraînera l’inscription d’une charge de 100 millions de dollars sur ses comptes du deuxième trimestre. Le fondeur souhaite donc se recentrer sur ses métiers de base comme la vente de processeurs, qui représente 80 % du chiffre d’affaires du groupe. Un recentrage qui suit tout de même une période de plusieurs années de diversification.

Intel n’est visiblement pas le seul à avoir fait ce choix, puisque Loudcloud vient d’annoncer lui aussi la cession de son activité hébergement à EDS (voir édition du 18 juin 2002) pour 63,5 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur