Intel muscle sa gamme de puces StrongARM

Mobilité

Le fondeur va démarrer la production de deux nouveaux microprocesseurs StrongARM destinés aux ordinateurs de poche. A la clé : le surf sur Internet, l’amélioration de la reconnaissance de la voix et de l’écriture manuscrite.

Intel a présenté les deux nouveaux microprocesseurs StrongARM SA-1110 et son “compagnon”” SA-1111. Destinés aux appareils nomades tels les PC de poche ou les téléphones mobiles reliés à Internet, les deux puces seront disponibles sous la forme d’échantillons respectivement en juin et juillet, avant de démarrer la production à partir de septembre. Elles consommeront moins d’électricité, coûteront moins cher et géreront mieux les entrées/sorties selon Intel. Enfin, elles seraient mieux armées face aux nouvelles fonctions des appareils nomades, comme le surf sur Internet ou la reconnaissance vocale. Intel promet par ailleurs une reconnaissance améliorée de l’écriture. La puce SA-1110, accompagnée de la SA-111 sera disponible en deux versions, à 206 MHz et 133 MHz.

Actuellement, les processeurs de la famille StrongARM tournent au coeur de nombreux PC de poche. Hewlett-Packard utilisé déjà un modèle SA-1100 dans l’organiseur Jornada 820. On les retrouve aussi dans des appareils plus exotiques, comme l’étonnant “stylo” électronique C-Pen, véritable organiseur de poche muni d’une caméra numérique pour scanner des textes (voir édition du 23 mars 1999). Ou encore dans l’autoradio MP3 que prépare la société Empeg (voir édition du 15 mars 1999).

Pour en savoir plus : Intel StrongARM


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur