Intel prévoit 5000 suppressions de postes en 2014

ManagementMobilitéRégulationsRessources humainesTablettes
intel-suppressions-postes

D’ici la fin de l’année, Intel aura supprimé 5000 postes dans le cadre de sa réorientation stratégique vers la mobilité et l’embarqué.

Dans une période charnière pour le marché des semi-conducteurs, Intel accélère sa restructuration.

La multinationale prévoit de supprimer, d’ici la fin de l’année, un peu plus de 5000 postes, soit environ 5% d’un effectif de 107 000 salariés. Privilégiés aux licenciements secs, les mises à la retraite et les départs volontaires seront au coeur de cette réorganisation. “Cela fait partie de notre stratégie consistant à aligner nos ressources humaines aux besoins du marché“, explique un porte-parole dont les propos sont rapportés par Reuters.

Jusqu’alors relativement protégée de la crise qui frappe le marché du PC, la firme réalise encore les deux tiers de son chiffre d’affaires sur ce segment. Mais à 33 milliards de dollars, ses revenus ont baissé de 4% entre 2012 et 2013. Dans le même temps, Intel a quadruplé ses ventes de puces pour tablettes et s’est lancé dans les offres embarquées à très faible consommation avec les SoC Quark.

Problème : ces marchés réclament davantage de volumes tout en générant moins de marge. Les composants utilisés dans les objets connectés sont en effet bien moins onéreux que les puces embarquées dans les PC (desktop, laptop). Et l’industriel vit un phénomène identique – quoique moins marqué – avec les puces équipant les terminaux mobiles. Il garde toutefois un atout dans sa manche : le marché des data centers, où les serveurs x86 sont omniprésents. Un domaine où les marges resteront importantes… en attendant la révolution ARM.

Intel peut aussi compter des chaînes de production modernes. Mais ses difficultés ne sont pas terminées. Rappelons en effet que la firme a récemment décidé d’annuler l’ouverture de sa “Fab 42”. Dans le cadre de ce projet, elle avait profité de remises sur impôts associées à la promesse d’embauche de plus de 1 000 employés. Le plan de réduction des effectifs annoncé aujourd’hui s’accompagnera-t-il d’une demande de remboursement de ces avantages par le fisc américain ? La question reste en suspens.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous d’Intel ?

Crédit illustration : Lim Yong Hian – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur