Intel réduit une nouvelle fois les prix de ses puces

Mobilité

20, voire 39 et même 51 %. Telles sont les baisses de tarifs consenties par Intel sur les Pentium 4 pour les fréquences à 2,5 GHz et inférieures. Une nouvelle série de tarifs qui intervient à peine une semaine après l’arrivée du P4 à 2,8 GHz qui avait lui-même chamboulé les prix. Peut-être faut-il y voir une nouvelle grille tarifaire plus cohérente que la précédente.

Une semaine après l’arrivée commerciale du Pentium 4 à 2,8 GHz qui avait provoqué une chute quasi générale des prix sur les modèles précédents (jusqu’à 62 % pour le P4 2,53 GHz, voir édition du 26 août 2002), Intel revient à la charge avec une nouvelle révision à la baisse de ses tarifs. A commencer par le P4 2,5 GHz qui perd 39 % de sa valeur en passant de 401 à 243 dollars. Mais le record est détenu par les P4 à 2,4 GHz (version bus à 533 MHz et 400 MHz) qui chutent de près de 52 % à 193 dollars au lieu de 400. Les versions 2,26/2,2, 2 et 1,8 GHz sont respectivement dévalorisées d’environ 20 %, 15,5 % et 12 % à 193, 163 et 143 dollars.

Les Celeron profitent également de la réorganisation de la grille tarifaire. Notamment le plus véloce, le Celeron 1,8 GHz, qui, à 83 dollars, bénéficie d’une baisse de 19 %. Les modèles suivants bénéficient également de réductions qui s’étalent de près de 17 % (Celeron 1,7 et 1,4 GHz respectivement à 69 et 74 dollars) à 13,5 % pour le modèle à 1,3 GHz qui, à 64 dollars, s’aligne avec les version 1,1 et 1 GHz (signe de prochaine disparition ?).

Les processeurs mobiles aussi

Les versions desktop de ces processeurs entraînent dans leur élan les puces destinées aux ordinateurs portables. Le coûteux P4 Mobile (P4M) à 2 GHz voit son prix se stabiliser à un niveau (plus) raisonnable 348 dollars contre 637 précédemment (- 45 %). Une baisse qui se répercute sur les autres modèles : près de 40 % sur le P4M 1,9 GHz (241 dollars) ; – 43 % pour le 1,8 GHz (198 dollars) et – 29 % pour le 1,7 GHz (171 dollars). Côté Celeron mobiles, seuls les hauts de gamme à 1,5 et 1,4 GHz bénéficient d’une économie respective de 43,5 et 35,5 % à 96 dollars (bizarrement, la version 1,33 reste à 134 dollars).

Nettoyage de la grille tarifaire

Cette nouvelle baisse de la part d’Intel peut s’expliquer par une mise à jour plus logique des tarifs. En effet, dans la précédente grille, le P4 à 2,4 était aligné, à un dollar près, sur le tarif de la version à 2,66 GHz. Qu’un P4 à 2,5 partage la même valeur que le modèle à 2,53, cela peut se comprendre (à défaut de s’expliquer). Mais une puce à 2,6 GHz qui s’affiche au même tarif qu’un modèle cadencé à 200 MHz de moins a de quoi faire réfléchir les clients sur la valeur véritable de ces produits. La grille tarifaire mise en ligne par Intel le 1er septembre affiche donc une plus grande cohérence. C’est du moins une interprétation possible mais nous n’avons pas pu joindre Intel France sur le sujet. Dans la foulée, Intel en a probablement profité pour aligner certains tarifs sur ceux du concurrent AMD. Le fondeur de Santa Clara y parvient en effet sur le P4 à 2,4 GHz face à l’Athlon XP 2400+ (193 dollars) et sur le Celeron 1,3 qui s’aligne à 64 dollars sur le Duron de la même fréquence. Mais, globalement, les processeurs AMD restent les moins onéreux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur