Intel se renforce dans la bataille stratégique des objets connectés

Régulations
intel-bataille-objets-connectes

Dans le cadre de son Forum développeurs organisé à San Francisco, le fondeur revient sur ses dernières initiatives dans l’Internet des objets.

Intel a mis à profit son Forum développeurs (IDF) organisé actuellement à San Francisco pour réaffirmer ses ambitions exposées la semaine passée dans le cadre du Salon de l’électronique de Berlin.

En quête d’une nouvelle agilité dans les sables mouvants de l’IT, la firme de Santa Clara poursuit son travail d’adaptation à la nouvelle donne de la mobilité entre ordinateurs portables et tablettes. Une bataille stratégique face à ARM, dont les positions sur ce segment sont mieux établies. Mais sur un marché dont l’évolution s’illustre aussi bien à travers les appareils que les usages, Intel doit encore plus diversifier son approche… pour toucher à l’Internet des objets.

Le chantier amorcé dans cette optique a impliqué plusieurs refontes organisationnelles et divers rachats stratégiques comme celui – en début d’année 2014 – de Basis Science, spécialiste des équipements de fitness connectés. L’offensive avait véritablement démarré à l’automne 2013 avec la présentation d’une gamme de puces basse consommation réunies sous l’appellation Quark.

Un an plus tard, Intel a approfondi sa réflexion. Le fondeur travaille désormais sur des capteurs qui permettront aux appareils de récupérer des données contextuelles sur leur environnement tout en transmettant des informations sonores et visuelles. Outre les questions de coûts soulevées par le défi de miniaturisation, l’efficacité énergétique, matérialisée par la notion de rapport performance par watt, est au coeur des préoccupations. Mike Bell reste discret sur ce point. Le directeur général du New Services Group d’Intel laisse toutefois miroiter des “annonces formelles” autour de systèmes de récupération d’énergie.

Intel s’est d’ores et déjà associé à SMS Audio (marque du rappeur 50 Cent) pour intégrer, dans ses casques, un cardiofréquencemètre. Autre partenariat : celui signé avec Opening Ceremony pour implémenter un SoC Quark et une solution de connectivité 4G dans le bracelet de luxe MICA, serti de pierres semi-précieuses. Quant à l’accord avec l’Américain Fossil, il devrait aboutir au lancement de montres intelligentes.

Intel a opté pour un modèle de développement basé sur le principe de la plate-forme ouverte : les partenaires sont invités à intégrer leur propriété intellectuelle au sein des différentes puces du fondeur pour leur conférer de nouvelles fonctionnalités. Le pont avec les développeurs est établi notamment grâce à Edison. Bien qu’elle vise en priorité le monde de l’électronique embarquée, cette machine qui tient dans un boîtier de la taille d’une carte SD a déjà trouvé place dans un drone quadricoptère à reconnaissance visuelle ou encore un vêtement intelligent détectant la proximité des objets et des personnes.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : maîtrisez-vous le langage high-tech ?

Crédit photo : denis_A – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur