Intel repousse la sortie de son nouveau Pentium 4

Mobilité

Le fondeur Intel vient de reconnaître l’existence d’anomalies qui l’obligent à repousser la sortie de son Pentium 4 à 3 GHz en FSB 800 MHz. Des anomalies mineures, selon le fondeur de Santa Clara qui se garde de détailler les problèmes rencontrés. Pourtant, des machines dotées du nouveau P4 sont déjà en vente aux Etats-Unis.

Raté ! A l’occasion d’ultimes tests, Intel a décelé des anomalies qui l’obligent à repousser la sortie de son nouveau Pentium 4 (P4) à 3 GHz, officiellement annoncée lundi (voir édition du 14 avril 2003). Ces anomalies ne concerneraient qu’un petit nombre d’unités mais suffisamment, apparemment, pour qu’Intel stoppe la production et la distribution de sa nouvelle puce. D’autre part, les problèmes rencontrés seraient mineurs et ne nécessiteraient pas de modification matérielle du semi-conducteur. Si une simple mise à jour du Bios est évoquée, le fondeur de Santa Clara n’a, à ce jour, pas donné plus de détails sur cette défaillance. Pas plus que sur les retards à prévoir dans la livraison des commandes, le temps de pallier le problème.

Cependant, nombre de ces nouveaux P4 sont déjà proposés à la vente à travers les offres des partenaires. Sur les sites Web des différents constructeurs, on trouve ainsi un Dimension 8300 de Dell, un xw4100 chez HP ou encore le 700xl chez Gateway. On ignore encore la politique que comptent adopter ces constructeurs vis-à-vis de leurs clients, ni même dans quelle mesure leurs produits sont affectés par l’anomalie du récent P4. Mais c’est une mauvaise nouvelle pour ces acteurs qui ont pris l’habitude d’être parmi les premiers à proposer les configurations les plus performantes.

Wait and see

Les chipsets i875P, seuls à même de supporter les 800 MHz du bus frontal du processeur, ne sont pas affectés par l’anomalie, toujours selon Intel. Les constructeurs de cartes mères, tel ASUS, devraient donc être épargnés par le problème. Rappelons que les 800 MHz du front side bus du processeur permettent à l’i875P de gérer la mémoire DDR SDRam à 400 MHz, délivrant ainsi une bande passante de 6,4 Go/s. Des performances jusqu’alors réservées à la mémoire RDRam de Rambus mais à un prix beaucoup moins intéressant que la DDR. En tout cas, ceux qui comptaient rester à la pointe de la technologie en acquérant une machine dotée du nouvel ensemble P4 à 3 GHz et chipset i875P auront tout intérêt à patienter le temps d’y voir plus clair.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur